Energies. A Châteaugiron, la mairie quitte la vie de château pour l'hiver

À Châteaugiron, près de Rennes, la mairie est installée dans l'imposant château de la commune. Mais le bâtiment historique est devenu trop cher à chauffer. Les agents municipaux passent donc l’hiver dans d’autres locaux. Une révolution, symbole de temps nouveaux.

À Châteaugiron, le château est la fierté des habitants. La bâtisse du XIIe siècle, 3500 m² de vieilles pierres, abrite aussi la mairie.

L'espace de travail est atypique. Pour le maire, Yves Renault (SE), c’est surtout devenu un gouffre énergétique.

"On a un thermomètre ici qui affiche 12 degrés, nous indique-t-il dans un couloir du château, près des locaux de travail. C’est la température qu’on aurait dans les pièces s’il n’y avait pas de chauffage".

La mairie déménage pour l'hiver...

Chauffer cette tour qui compte une dizaine d’agents municipaux est devenu beaucoup trop cher. Yves Renault a donc décidé de la fermer pour l’hiver.

« Aujourd’hui, on a déplacé les personnels vers un autre endroit, indique le maire, de façon à ne plus chauffer cette tour du château. Je ne sais pas pour combien de temps, mais en tout cas pour l’hiver, de manière à économiser un peu d’énergie ».

... 15 000 euros d'économies espérés

En coupant le chauffage, le maire espère faire au moins 15 000 euros d’économies cette année. Les employés ont été installés provisoirement à 500 mètres du château, dans cette annexe moderne et bien isolée.

"C’est sympa, on est avec d’autres services ici aussi, témoigne Laurane Aubrée, coordinatrice de la vie associative et citoyenne. On s’adapte, c’est un mode de travail différent mais qui fonctionne bien".

Si le château consomme trop, faut-il l’abandonner pour de bon ?

Hors de question pour les habitants de Châteaugiron. "C'est la plus belle mairie de France", "Il fait partie de l'histoire de la ville", "c'est bien d'habiter et de travailler dans l'ancien", estiment les locaux, jeunes et moins jeunes. 

La vieille chaudière au fuel remplacée

L’ancien a du bon, charge à la mairie de s’adapter. Ainsi, la vieille chaudière au fuel sera bientôt remplacée par un chauffage au bois.

Un investissement de 120 000 euros, qui devrait permettre aux employés de ne plus déménager, et maintenir la mairie dans ce bâtiment d’exception.