Au Salon de l’Etudiant de Rennes, les métiers de la santé encore prisés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoit Levaillant
Olivier Perche, Directeur d’activité secteur SANTÉ à l’IRSS
Olivier Perche, Directeur d’activité secteur SANTÉ à l’IRSS © B.Le Vaillant

C’était le grand retour ce samedi 20 novembre du Salon de l’Etudiant au parc expo de Rennes Saint-Jacques. Malgré la pandémie et les coups de projecteurs sur la précarité dans le secteur, le milieu de la santé reste attractif pour les jeunes.

"Regardez, je n’ai presque plus de fiches pour les formations d’infirmiers. Elles ont été prises d’assaut ce matin. Olivier Perche, Directeur d’activité secteur SANTÉ à l’IRSS (Institut régional de Sport et santé) de Rennes l’affirme, l’attrait pour les professions de santé, en tous cas celle d’infirmier, n’a pas faibli avec la pandémie. C’est même plutôt le contraire".



Pourtant, la crise sanitaire a mis en lumière les problèmes qui touchent le secteur de la santé. Manque de lits, manque de moyen, manque de temps, les manifestations de soignants se sont enchaînées en 2020. Beaucoup criaient alors dans les médias leur frustration de ne pas pouvoir bien faire leur travail, désespoir, leur colère et leur envie d’abandonner leur job pour travailler dans un tout autre secteur.

Des événements et des propos qui ne dissuadent pas les actuels et futurs étudiants. Louise est venue de la région de Saint-Malo pour s'informer sur une formation d’aide-soignante dispensée à Rennes par l'IRFSS (institut de formation de la Croix-Rouge) de Bretagne.

J’ai déjà travaillé en EHPAD, comme agent de service hospitalier (NDLR : chargé de l’entretien et de l’hygiène des locaux de soins) et j’aime le service direct à la personne, j’aime la relation qui s’instaure avec elle, j’aime me sentir utile pour quelqu’un.

Louise, 20 ans

A l’institut de formation de la Croix-rouge, les formations diplômantes  d’aides-soignantes dispensées à Brest (formation initiale) et Rennes (apprentissage) doivent refuser du monde et imposer des tests de sélection,  même si on ne peut pas parler non plus d’un afflux massif de demandes.

Les formations dans la Santé très demandées sur parcoursup

Ces informations et témoignages récoltés au Salon de l’Etudiant de Rennes ne font que confirmer les données de Parcoursup du printemps 2021. Sur la plate-forme, un candidat sur cinq a fait au moins un voeu en L.AS (licence avec option "accès santé"), un sur dix a choisi au moins un PASS (parcours spécifique accès santé) et a également confirmé un vœu minimum en DE sanitaire et social. 
La formation pour devenir infirmier arrive d’ailleurs en tête des vœux sur la plateforme, juste devant les PASS et les écoles d’ingénieur.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.