Jean Castex à Rennes sur la sécurité, " face à la drogue, nous ne devons rien céder "

Publié le Mis à jour le
Écrit par Séverine Breton
Signature du contrat de sécurité intégrée par le Premier Ministre
Signature du contrat de sécurité intégrée par le Premier Ministre © FTV

Le Premier Ministre a signé ce vendredi 1er octobre le contrat de sécurité intégrée de Rennes. Des effectifs renforcés, de la vidéoprotection et de nouvelles amendes pour lutter contre les trafics. "Face à la drogue, le combat est difficile" reconnait Jean Castex, "mais il est capital".

Dès son arrivée ce vendredi matin à l'école Pascal-Lafaye à Rennes, le Premier Ministre a été mis face aux enjeux. Dans cette école du Blosne, tous les matins, une médiatrice accueille les parents pour dialoguer avec eux de leurs craintes, de leurs préoccupations.

"Et quelles sont-elles ces préoccupations ?" interroge Jean Castex. "On ne va pas se mentir, répond la médiatrice, ici, le problème, c’est le trafic. Il se fait juste à côté de l’école, sur le trajet. Les familles aimeraient que leurs enfants puissent venir seuls à l’école, en autonomie, mais c’est impossible, il faut les accompagner." Le Premier Ministre hoche la tête.

Pas un bout de papier


"Un contrat de sécurité intégrée, explique-t-il en arrivant au Commissariat de Police de Rennes, ce n’est pas qu’un bout de papier."

Face à lui, les renforts déployés sur la ville. 36 policiers, 24 policiers municipaux, bientôt, 40 et 40 dans les deux unités. En 2016, le commissariat de Rennes comptait 345 gradés et gardiens, il en abrite aujourd’hui 463, une augmentation des effectifs de 34%.

"Nous comptons sur vous pour faire respecter l’autorité de l’état partout, partout" martèle le Premier Ministre. "Le combat est difficile, précise-t-il, la lutte contre les stupéfiants est sans doute le point cardinal."

Le nombre de caméras de surveillance dans la ville  sera prochainement doublé . 

 

Une nouvelle amende 


"De nouvelles amendes forfaitaires délictuelles vont venir renforcer la panoplie de la lutte " explique Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes.

"Depuis juin 2020, nous disposions déjà de l’amende forfaitaire délictuelle pour consommation de drogue. 200 euros pour la personne interpellée lorsqu’elle reconnait les faits. Cela facilite le travail des forces de l’ordre et allège l’activité judiciaire" analyse le procureur. En France, en un an, 104 000 contraventions de ce type ont été distribuées. 

Une amende pour occupation illicite d’un espace commun ou du toit d’un immeuble collectif va voir le jour. Elle visera tout groupe d’individus qui se tient dans un espace comme le hall en empêchant la circulation des personnes.

"Cela ne vise pas spécifiquement les dealers précise le magistrat, mais cela peut s’appliquer pour eux. D’un montant de 200 euros, l’amende pourrait aider à sécuriser le bas de certaines tours d’immeubles, car la présence de guetteurs et de trafiquants trouble profondément l’ordre public local" insiste Philippe Astruc. Une convention avec les bailleurs sociaux est à l’étude.

"C 'est bien , répond le Premier Ministre, on dérange les dealers, et on n'a pas fini de les déranger."

 

"Le trafic, un poison" 

 

"Le trafic et la consommation de stupéfiants empoisonnent la quotidien des habitants, il faut que chacun puisse bien vivre là où il réside " souligne Nathalie Appéré, la maire de Rennes, au moment de signer le contrat de sécurité intégrée. 

79 de ces contrats seront signés en France d'ici la fin de l'année.  Pour le gouvernement, la sécurité est une "priorité permanente" répète le Premier Ministre. Et il détaille cette priorité en chiffres. 

Le budget du ministère de l'Intérieur augmentera de 1,5 milliard d'euros. "Sous ce quinquennat, nous avons créé 10 000 nouveaux postes de policiers et de gendarmes. D’ici fin 2021, 700 casernes ou commissariats auront été modernisés. 30 000 véhicules ont été achetés." L’objectif est de doubler le nombre de forces de l’ordre sur la voie publique dans les 10 années à venir. Cinq voitures ont été attribuées à Rennes et 82 caméras- piéton ont été livrées.

 

La réponse pénale doit être au rendez-vous

 

En Ille et Vilaine, depuis le 1er janvier 2021, huit opérations de démantelement de trafic de drogues ont eu lieu. Elles ont permis de saisir plusieurs centaines de grammes de stupéfiants et de l'argent liquide. "Mais pour que ces opérations soient efficaces, il faut que la justice passe" explique le Premier Ministre.  "Elle doit voir, elle aussi, ses moyens augmenter".

Le parquet de Rennes est passé de 18 à 21 magistrats. 15 agents supplémentaires seront déployés pour la justice de proximité.  

Jean Castex se félicilte de l'avancement du Plan prison. " En France, 7 000 places de prison ont été livrées ou sont sur le point de l’être. La construction 8 000 autres est déjà engagée."

"La sécurité cela ne se règle pas ni avec des claquements de doigts, ni avec des coups de mentons, conclut le Premier Ministre, mais avec des actes, comme ce contrat de sécurité intégrée."

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.