• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : la préfecture interdit toute manifestation dans le centre-ville

Situation tendue à Rennes lors de la manifestation des Gilets jaunes du 19 janvier 2019 / © France 3 Bretagne - M.A. Mouchère
Situation tendue à Rennes lors de la manifestation des Gilets jaunes du 19 janvier 2019 / © France 3 Bretagne - M.A. Mouchère

Suite aux violences en marge de la manifestation régionale des Gilets jaunes samedi 19 janvier 2019 à Rennes, la préfète d’Ille-et-Vilaine a décidé d’interdire toute manifestation dans le centre-ville ce samedi 26 janvier.

Par T.P.


Le communiqué de la préfecture est explicite : ce sont les violences et les dégradations "inadmissibles" de la manifestation régionale non déclarée du 19 janvier qui justifie l'interdiction de manifester dans le centre historique de Rennes de 10h à 23h59 ce samedi 26 dans le périmètre délimité plus bas.

La manifestation qui avait réuni plus de 2 000 manifestants avait été émaillée de dégradations sur les commerces et sur le mobilier urbain.

Dans son communiqué, la préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, rappelle que "si la liberté de manifester est garantie, elle doit être conciliée avec les exigences de la tranquillité et de l’ordre public" et qu'une manifestation doit faire l'objet d'une déclaration "qui précise le nom du ou des organisateurs ainsi que le parcours emprunté".

La préfète d’Ille-et-Vilaine "invite" donc les organisateurs d’une éventuelle manifestation à se rapprocher des services préfectoraux. Et de rappeler au passage que "l’organisateur d’une manifestation interdite peut être puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende".

Le communiqué conclut en précisant que "la sécurité et la protection de tous seront une priorité pour les services de l’État à nouveau mobilisés ce 26 janvier pour le onzième week-end consécutif".

À la suite de la manifestation de samedi 19 janvier, soit après dix samedis de manifestations dans les centres-villes, certains commerçants ont perdu jusqu'à 40% de leur chiffre d'affaires. L'association des commercants rennais a écrit au ministre de l'Intérieur pour demander de restaurer l'ordre et au ministre de l'Économie et des Finances pour obtenir des aides financières urgentes.
 

Le périmètre concerné, défini par les rues suivantes (non incluses dans le périmètre) :

Rue Gambetta - contour de la Motte - rue du Général Guillaudot - rue Lesage - rue de l’Hôtel Dieu - rue Legravend - boulevard de Chézy quai Saint-Cast - quai Duguay-Trouin - quai Lamartine - quai Châteaubriand.

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus