SPACE : demande d'explications houleuse sur le stand Sodiaal concernant le rachat de l'usine Synutra

Des éleveurs de la Confédération Paysanne envahissent le stand Sodiaal au SPACE / © France 3 Bretagne - H. Péedech
Des éleveurs de la Confédération Paysanne envahissent le stand Sodiaal au SPACE / © France 3 Bretagne - H. Péedech

Une soixantaine de sympathisants de la Confédération Paysanne a débarqué ce mardi matin sur le stand de la coopérative agricole Sodiaal au SPACE qui a ouvert ses portes ce jour. Les éleveurs veulent des explications sur le mirage du lait infantile chinois et la stratégie de Sodiaal à venir. 

Par Thierry Peigné


Dès 10h ce mardi matin, à l'ouverture de la 32ème édition du SPACE, le salon international de la production animale au parc-expo de Rennes, des éleveurs de la Confédération Paysanne se sont dirigés vers le stand de la coopérative agricole Sodiaal. 

Leur objectif : interpeller le directeur général de Sodiaal, Jorge Boucas, sur les choix stratégiques de la coopérative en terme de marché de lait infantile et le rachat en cours de tout ou partie de l'usine chinoise de lait en poudre Synutra à Carhaix dans le Finistère. Une opération que les agriculteurs ont découvert dans la presse.
 
 

Une rencontre des plus animée

Et le moins que l'on puisse écrire, c'est que la discussion entre les deux parties a été des plus animée. Sous les sifflets et les invectivassions, dans une ambiance houleuse, le directeur général de Sodiaal a dû s'expliquer sur les choix de la coopérative. Et surtout sur les raisons pour lesquelles la coopérative s'apprête à acheter l'usine Synutra de Carhaix, celle-là même qui a laissé une ardoise de 30 millions d'euros à son fournisseur .... Sodiaal. 
 

Nombreuses craintes des éleveurs

Tandis que les producteurs craignent d'avoir à payer la stratégie de Sodiaal à travers une baisse du prix du lait, la coopérative, elle, y voit une belle opportunité de développement. Selon ses dirigeants, la reprise partielle de l’usine Synutra pourrait accélérer la montée en puissance de Sodiaal, qui comptait investir dans une usine de ce type. Le marché du lait infantile en poudre aurait de vrais débouchés à l'étranger et offrirait "la meilleure valorisation du lait actuellement".
 

Sodiaal se donne jusqu'à fin 2018 pour confirmer le rachat de l'usine carhaisienne.

Elle devrait recevoir la visite d'autres syndicalistes agricoles, ceux de la Coordination Rurale. Ils ont prévu de s'inviter mercredi sur ce même stand.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes

Les + Lus