Vendée Globe : Kévin Escoffier déclenche sa balise de détresse, quatre skippers déroutés pour venir l'aider

Le skipper Kévin Escoffier (PRB) a déclenché ce lundi sa balise de détresse à la suite d'une importante voie d'eau à bord de son bateau et alors qu'il naviguait en troisième position du Vendée Globe, dans les mers du sud en direction du Cap de Bonne-Espérance. 
Alors qu'il naviguait en troisième position, le malouin Kévin Escoffier a déclenché sa balise de détresse ce lundi vers 15 h, pendant le Vendée Globe. Dans le même temps, il a pu envoyer un message à son équipe à terre, expliquant qu'il avait de l'eau dans le bateau. Depuis, les secours (MRCC Cape Town) se mettent en place. Il a été demandé au concurrent le plus proche, Jean Le Cam, de se dérouter pour se rapprocher de la dernière position connue du bateau d'Escoffier, au moment du déclenchement de la balise.

Jean Le Cam est finalement arrivé sur zone, et constaté que Kevin Escoffier se trouvait sur son radeau de survie. 


Des renforts supplémentaires

Afin de venir en renfort à Jean Le Cam, la Direction de Course a demandé à Yannick Bestaven et à Boris Herrmann de se dérouter. Ces derniers font actuellement route vers Kévin Escoffier. Sébastien Simon a également été appelé à les rejoindre. 

Les informations "tombent au compte goutte". L'organisation n'est pas en mesure pour l'instant de donner des détails sur le contexte de ce sauvetage et attend que tout le monde soit en sécurité indique-t-on. 

Il s'agit du premier sauvetage depuis le départ de la course le 8 novembre.


En 2009, Jean Le Cam sauvé par Vincent Riou

Alors que Jean Le Cam est parti rejoindre Kévin Escoffier, lui a été secouru lors de l'édition 2009, par Vincent Riou. C'était à l'époque au large du Cap Horn. Vincent Riou parlera à l'époque d'un "stress énorme", avec la crainte que le navigateur fasse une hypothermie. 
  




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile