REPORTAGE. Quand le plein emploi complique le recrutement dans le secteur du transport

Publié le Mis à jour le
Écrit par Krystel Veillard .

Le secteur de Vitré en Ille-et-Vilaine connaît un taux de chômage particulièrement faible de 4%. Cette particularité comporte un revers, elle génère une tension sur le marché de l'emploi. Les entreprises dans de nombreux secteurs rencontrent des difficultés pour embaucher. C'est le cas des transports routiers, comme l'entreprise Lahaye, dont un des sites les plus importants se situe à Étrelles, près de Vitré.

L'entreprise Lahaye à Vitré regroupe près de 300 personnes pour travailler soit pour du transport frigorifique soit pour sa plate-forme logistique, spécialisée dans les produits laitiers. Le site emploie 160 conducteurs grand routier et zone longue. C'est à dire des chauffeurs qui partent pour trois, cinq à dix jours, livrer dans toute la France.

La question du renouvellement des conducteurs routiers

Ce type de profil attire beaucoup moins aujourd'hui, ce qui amènent de grosses problématiques de recrutement. Une pénurie de chauffeurs routiers valable dans l'ensemble de l'Europe. Sur le site d'Étrelles, une vingtaine de conducteurs en moyenne sont recrutés par an.

Le recrutement est une vraie problématique aujourd'hui pour le monde du transport. Les métiers de conducteurs grands routiers et zones longues n'attirent plus.

Matthieu Salmon, directeur du pôle frigorifique - Groupe Lahaye

Pour ces chauffeurs routiers qui le plus souvent aiment beaucoup leur métier, les contraintes, d'éloignement, de temps de travail, d'horaires, importent moins que pour les jeunes générations. La moyenne d'âge de cette catégorie de salariés est en effet vieillissante, et aujourd'hui se pose la question de son renouvellement, explique Matthieu Salmon, le directeur du site. "Notre activité est en pleine croissance, les besoins sont en hausse, alors dans une zone de quasi plein emploi, le recrutement est plus compliqué."

Fidéliser les salariés de l'activité logistique

Pour ce qui est de l'activité logistique, le site compte une centaine de personnes, pour réceptionner les produits, les stocker et préparer les commandes, pour leur réexpédition. La question pour ce secteur est de fidéliser les équipes, avec l'idée de préserver l'expertise de ces salariés, dont la qualité de service est très importante. Mathieu Bizeul, 25 ans est chef d'équipe sur la plate-forme. "Mon recrutement a été très rapide confirme t-il, après un master et deux années en alternance dans l'entreprise." 

Dans le domaine du transport et de la logistique, il y a très peu de chômage. Tous mes copains de promo ont trouvé du travail, on a tous été recrutés très très vite. C'est un secteur qui bouge beaucoup !

Mathieu Bizeul, chef d'équipe plate-forme logistique Lahaye

Garantir de bonnes conditions de travail

L'entreprise Lahaye a donc mis en œuvre un certains nombre d'actions dans le but de garder ses employés, à la fois en leur garantissant de bonnes conditions de travail mais aussi un bon climat social, indique le responsable du site. Pour la reconnaissance de la qualité du travail effectué, elle a instauré des primes par exemple. Elle accompagne leur mobilité avec des navettes électriques, quand leur activité est déplacée d'un site à l'autre. Et puis elle a mis en place un système de parrainage, pour récompenser les salariés qui contribuent à de nouveaux recrutements.

300 à 400 salariés recrutés chaque année par le groupe Lahaye

La société, dont le siège est à Vern-sur-Seiche, près de Rennes, a été créée il y a 66 ans. Elle est toujours entre les mains de la famille du fondateur Joseph Lahaye. Le groupe de près de 1600 salariés aujourd'hui, se répartit entre une vingtaine de sites sur l'ensemble de l'Hexagone, plutôt concentrés sur le grand Ouest. En pleine dynamique de développement, le groupe recrute 300 à 400 collaborateurs par an.

4% de chômage à Vitré au 4e trimestre 2021

Le taux de chômage sur le bassin de Vitré est de 4% au 4e trimestre 2021 (Source Pôle Emploi). Il est de 6,6% sur l'ensemble de la Bretagne en 2021. Sur ce secteur, 2 300 postes sont à pourvoir et 1 500 n'ont trouvé aucun candidats. Les domaines qui rencontrent le plus de difficultés pour recruter sont les transports en commun, le bâtiment (couvreurs, plombiers, maçons, menuisiers), l'hôtellerie, l'aide à domicile, et le nettoyage.

La question de l'emploi exprimée dans la grande consultation Ma France 2022

La question de l'emploi est une des préoccupations exprimées lors de la grande consultation Ma France 2022, lancée par France 3, à l'occasion de l'élection présidentielle. Ce qui a amené le bus de France 3 Bretagne et de France Bleu dans le secteur de Vitré où avec une situation de quasi plein emploi, la problématique du recrutement est un enjeu crucial.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité