Cet article date de plus de 5 ans

Les tops et les flops de la soirée de vendredi aux Vieilles Charrues

Belle deuxième soirée pour les Vieilles charrues ce vendredi. Gros carton pour The Do qui aurait mérité de passer sur la grande scène pour sa deuxième venue aux Vieilles Charrues. Tom Jones, lui a fait danser les festivaliers. Il y avait aussi Christine and The Queens, Archive, Salut c'est cool.... 
Christine and The Queens aux Vieilles Charrues 2015
Christine and The Queens aux Vieilles Charrues 2015 © AFP/ Fred Tanneau

Tom Jones a fait danser Kerampuilh

Le crooner a alterné les Boogies Woogies, madison, les rock et les slows. Et lorsqu'il a commencé à entonné Sex Bomb, c'est un vrai triomphe "Allez les gars, on emballe, c'est la chanson de l'emballage" lance une gamine à deux pas. Liliane, 67 ans aujourd'hui, n'a pas pu danser, mais ça n'est pas l'envie qui lui a manqué : "J'adore, et alors là aujourd'hui c'était formidable pour mon anniversaire. Malgré son âge, il assure !" et elle sait de quoi elle parle Liliane...
C'est vrai que le bonhomme au bouc grisonnant, arrivés quelques heures plus tôt à Brest, en jet privé n'a pas mis longtemps à rallier les Carhaisiens à sa cause. Toutes les générations mêlées se sont très vite senties des fourmis dans les jambes.

 

Archive du gros, mais un peu tôt?

Y a -t-il une heure plus appropriée pour écouter Archive ? Pour certains fans la prestation des britanniques aurait gagnée à être plus tardive. Le public était pourtant là, mais les avis à la sortie du concert sont partagés... Pour Antoine, la petite trentaine, pas de d'hésitation "le son était bien, bonne évolution et bonne présence du groupe sur scène ! ". Jacques, la cinquantaine qui découvrait le groupe sur scène affiche sa satisfaction: " c'est planant !  j'ai l'habitude d'écouter cela tranquille à la maison, et en fait ça passe super bien en festival !". Pour les 3 copains Greg, Nadège et Jérémie, fans de la première heure "c'est une bonne prestation, le public était à l'écoute même si on les a connus plus "péchus" [...]. ¨Peut être était-ce un peu tôt ?" ... Pour Guillaume et Elodie ce n'est pas que l'heure qui pose problème. Selon eux Archive est plutôt un groupe de studio et il manquait ce soir aux Vieilles Charrues de la fusion avec le public.

Un Pierre Lapointe mélancolique

Pierre Lapointe a donné un concert en milieu d'après-midi, presqu'à l'heure de la sieste, devant un public clairsemé. Le chanteur québécois était seul sur scène au piano, il a donné une prestation un peu triste, mais très poétique. On n'entend pas l'accent québécois de Pierre Lapointe quand il chante. Il explique que c'est une volonté esthétique de chanter avec l'accent français, "je veux que tout le monde me comprenne bien et ça me permet d'aller plus loin dans la poésie". Le dandy québécois a terminé sur une reprise de Léo Ferré: c'est extra !

Pas de fausse note pour The Dø, du moins pour ceux qui ont pu accéder à la scène

En 2008 déjà leur passage avait été remarqué aux Charrues. Cette fois ci c’est un véritable carton pour The Dø. Aux premières notes le public arrivait en masse de tous les côtés, délaissant, à contre cœur parfois, le concert d’Ez3kiel pourtant très impressionnant. Il faut dire qu’ils ont ouvert le bal avec leur tout premier tube « On my shoulders » qui a mis instantanément le feu. L'espace Kerouac a vite fait de paraître trop petit.  "C'est trop bien, c'est énorme, j'adore !" les fans n'ont pas tari d'éloge à la fin du concert . Il faut dire que la soirée est à cette heure-ci (1h00) déjà bien avancée et l'enthousiasme est d'autant plus démonstratif...

© M.V. France 3 B

La belle Olivia, toute vêtue de rouge a su transmettre toute sa fougue, partager son plaisir d'être là et de retrouver le public des charrues. La fin du concert approchant, et bien que tout Kerampuilh lui était elle acquis, la chanteuse s'est drapée du Gwen ha Du en s'exclamant "ca va les charrues ? pas trop froid ? moi j'ai chaud maintenant".... la messe était dite.
Gros bémol, ils auraient dû être programmés sur la grande scène, des centaines de festivaliers ont dû se contenter des grands écrans du côté de la scène Glenmor avec un son décalé... Dommage!

 

Ez3kiel, on n'a pas vu et on est déçu...

Ez3kiel était programmé sur la scène Grall en même temps que The Dø. Du coup, beaucoup de festivaliers ont dû choisir et sont partis voir... The Dø. C'est dommage, les échos qu'on a eus sont dithyrambiques.

Christine and The Queens était visiblement contente d'être à Carhaix

La grande Christine qui passe par à peu près tous les festivals cette année, était visiblement contente d'être à Carhaix. Elle y était déjà venue l'an dernier, mais entre temps, la donne a un peu changé pour elle (Victoire de la musique...). Héloïse alias Christine, qui se décrit volontiers comme "réservée", "recluse" et "aimant rêvasser", s'est littéralement transformée devant son public, enchaînant les chansons électro-pop, dont 'Starshipper', avec lequel elle a ouvert son concert, ou des tubes comme "Christine" ou "Saint Claude". Courant d'un bout à l'autre de la scène et multipliant les pas de danse rappelant ceux de Michael Jackson, qui la fascine depuis toute jeune, la chanteuse originaire de Nantes est apparue cintrée dans une veste noire et argentée sur un pantalon et des mocassins noirs. "Je me souviens de toi Carhaix!", a-t-elle lancé à la foule, visiblement conquise par sa prestation. "Ca fait un an que l'on t'attendait", a-t-elle poursuivi entre deux chansons. Petit reproche, elle a beaucoup parlé pendant son concert, peut-être un peu trop... Et sinon, côté grands écrans, on n'a pas pu apprécier la performance de la chanteuse, les caméras n'arrivaient pas à suivre... Dernière chose, côté accent British, c'est too much Darling...

Salut c'est cool, c'est vraiment cool

Les quatre garçons ont mis le feu sur la scène Grall, enfin surtout devant. C'était grosse grosse ambiance, avec des chanteurs bien excités et un public très réceptif. Les festivaliers sautaient partout à chaque début de morceau, reconnaissant chaque note et chaque début de mélodie. Pour les quatre garçons, c'était l'un de leur plus gros concerts hier. Ils ont enchaîné les morceaux simples comme des futurs tubes. Ils ont fini leur prestation avec une bonne quinzaine de festivaliers sur scène et des dizaines de chaussures. Oui, le public a balancé des chaussures à la demande du groupe. Résultat, en sortant de scène, quand on les a rencontrés, les quatre garçons avaient des seaux de chaussures plein les mains! 




 

Et côté orga?
Les verres consignés datent des éditions précédentes
Bon, ben pour trouver un verre de l'édition 2015, c'est pas gagné, ils sont tous datés des éditions précédentes... sauf les pintes. C'est raté pour la collection!

Moneiz
Visiblement, ça marche pas mal, plutôt très bien d'ailleurs. On a vu quelques files d'attente le premier soir, mais pas forcément plus que d'habitude quand il fallait acheter des contremarques... Depuis, le système a l'air rodé et les festivaliers sont contents de ne pas avoir à gérer d'argent sur place. Question: ont-ils vraiment conscience que dépenser de l'argent, comme tout est dématérialisé, c'est le risque.. On fera un petit bilan à la fin du festival.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues culture musique