Accusations d'agressions sexuelles à Saint-Cyr : un quatrième signalement à la Justice

Dans un reportage diffusé ce mercredi 17 avril, France2 révélait qu'un officier de l'académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, dans le Morbihan, était accusé d'avoir voulu embrasser de force une élève lors d'une cérémonie organisée en juillet 2023. La direction de l'académie militaire a signalé cette affaire au Parquet de Rennes. Trois enquêtes judiciaires avaient déjà été ouvertes en novembre 2023, pour des faits d'abus sexuels.

L'académie militaire de Saint-Cyr a effectué  un signalement auprès du parquet de Rennes après les révélations par "L'Œil du 20 heures" de l'existence d'une nouvelle accusation d'agression sexuelle au sein de l'établissement. 

A lire aussi

Soupçons d’agressions sexuelles et de mysoginie à Saint-Cyr-Coëtquidan

C'est ce qu'a annoncé la direction de l'école, jeudi 18 avril. Ce signalement concerne une agression qui aurait été commise par un officier sur une élève en juillet 2023.
Les faits auraient eu lieu lors de la cérémonie du Triomphe, un événement au cours duquel les élèves officiers baptisent leur promotion. 

"La victime reste à ce stade non identifiée",a précisé Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes. 

Une enquête pénale a été ouverte.

Dans l'enquête de France 2, un membre de l'école témoignait anonymement au sujet de cette affaire : "Un officier a collé une élève contre le mur pour l'embrasser de force. Elle a réussi à s'extirper pour aller rendre compte directement à son chef de section" . Ce dernier aurait alors dissuadé la jeune femme de parler, relate le témoin.

Saint-Cyr précise vouloir écrire au procureur de la République de Rennes au titre de l'article 40 du Code de procédure pénale, qui impose à toute autorité ayant connaissance d'un crime ou d'un délit de le signaler à la justice. Sollicité par France 2, le parquet de Rennes n'avait pas pu être joint dans l'immédiat.

C'est la quatrième affaire en cours pour des faits de nature sexuelle au sein de Saint-Cyr Coëtquidan

Le parquet militaire de Rennes a déjà été destinataire de trois signalements (faits en application de l’article 40 du code de procédure pénale) émanant de la direction de l'académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan en date des 2, 16 et 29 novembre 2023 pour des faits de nature sexuelle commis au sein de l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, entre élèves, entre juillet et novembre 2023.

"Il n’y a aucune plainte de la part des potentielles victimes. Les enquêtes ont été confiées à la brigade de recherche de Ploermel, nous a indiqué Philippe Astruc. Ces signalements s’inscrivent dans la volonté  de cette institution d’information régulière du parquet militaire de toute situation de ce type quel qu’en soit le degré", a-t-il ajouté.