Lorient : quatre faucheurs volontaires d'OGM condamnés à 300 euros d'amendes pour des tags

Quatre faucheurs d'OGM ont été jugés ce jeudi 4 mai devant le Tribunal de Grande Instance de Lorient pour avoir tagué le portail et la palissade du port de commerce en 2015. Ils ont été condamnés à une amende de 300 euros.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Quatre faucheurs volontaires d'OGM comparaissaient ce jeudi 4 mai devant le Tribunal de grande instance de Lorient. 

En octobre 2015, ils avaient tagué à la peinture le portail et la palissade du port de commerce de Lorient pour dénoncer l'importation de soja OGM.


Des faits que les quatre hommes ont reconnus et même revendiqués. Ils ont remercié la justice de leur avoir offert une tribune pour souligner leur revendication à savoir l'arrêt de l'import de soja génétiquement modifié et une demande d'informations pour les consommateurs avec un étiquetage des produits. 

Les quatre faucheurs volontaires d'OGM ont tous été condamnés à une amende de 300 euros. Soit l'équivalent de ce que leur avait proposé le substitut du procureur de la République en février 2016.

La constitution de partie civile de la Chambre de Commerce et d'Industrie a été jugée irrecevable. Les mis en cause ne devront donc pas verser d'indemnités supplémentaires à cette dernière.

Quatre faucheurs volontaires d'OGM ont été condamnés ce jeudi 4 mai 2017 par le Tribunal de Grande Instance de Lorient à une amende de 300 euros chacun. En 2015, ils n'avaient pas fauché, mais tagué le portail et la palissade du port de commerce, dans lequel est stocké du soja OGM. Intervenants : Didier Mulliez, "faucheur volontaire" - Samuel Martin, "faucheur volontaire" - Alban Derrien, "faucheur volontaire"