Morbihan. L’incendie à Saint-Philibert dû à des pétards lancés par des enfants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoit Levaillant .

Selon les gendarmes de Carnac en charge de l’enquête, l’incendie qui a ravagé 5 hectares de végétation autour de zones habitées et près de plages très fréquentées a été causé par des enfants qui utilisaient des pétards d’artifice.

Ce samedi 6 août, un gigantesque feu de végétation s’est déclaré au lieu-dit Men er Bellec, sur la commune de Saint-Philibert dans le Morbihan.
Une enquête de flagrance a été confiée à la gendarmerie nationale du chef de « destruction involontaire par incendie de bois, forêt, landes ou plantations d’autrui dû au manquement à une obligation de sécurité ou de prudence ».

D’après les recherches des gendarmes de Carnac, l’incendie a pour origine l’utilisation de pétards d'artifice par deux mineurs. Des débris ont été retrouvés sur place. Les deux mineurs, âgés de 14 et 16 ans, ont été entendus par les enquêteurs. ils doivent être auditionnés plus longuement dans la semaine.

Un incendie favorisé par la sécheresse


La sécheresse et le vent ont favorisé la propagation rapide des flammes qui ont touché une surface de 5 hectares autour de zones habitées.

Les opérations de lutte contre l’incendie ont mobilisé 32 engins et 64 pompiers ainsi que 15 gendarmes.
40 personnes ont été évacuées de leur logement et mise en sécurité, en lien avec la mairie, le temps des opérations. Elles ont pu réintégrer leur logement dans la  soirée.

Pour l'instant, pas de piste criminelle privilégiée pour les incendies dans le Morbihan

Ce dimanche soir 7 août, les feux d'Erdeven et de Locoal-Mendon sont toujours sous surveillance. Même avec cette sécheresse, cette incroyable série en quelques heures semble suspecte. En tout, 115 hectares de végétation ont été détruits. Le parquet de Lorient a ouvert deux enquêtes. La première concernait Saint-Philibert

Qu'est-ce qui a pu déclencher tous ces départs de feux, dans le Morbihan, ce samedi 6 août 2022 ? C'est la question qui se pose, après les incendies qui ont ravagé 115 hectares de végétation dans un contexte de sécheresse et de fortes chaleurs.

Le Parquet de Lorient a ouvert deux enquêtes

La première concernait le feu sur Saint-Philibert, la deuxième les feux d'Erdeven et de Locoal-Mendon, qui ont fait le plus de dégâts. Peu d'indices, pour l'instant, pour comprendre ce qu'il s'est passé. La gendarmerie et la préfecture ne parle pas de piste criminelle pour l'instant, et insiste sur la vigilance et le bon sens de tous dans le contexte climatique actuel. 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité