Transmusicales de Rennes : les réactions d'un public enthousiaste

Festivaliers lors des 40ème Transmusicales de Rennes / © Claire Auffret
Festivaliers lors des 40ème Transmusicales de Rennes / © Claire Auffret

40 ans de festival, cela en fait des festivaliers. Entre ceux qui découvrent les allées du Parc Expo et ceux qui connaissent par coeur le site des Transmusicales de Rennes nous avons recueilli vos impressions sur cette édition. Retour en images sur 4 jours de découvertes musicales.

Par Benoit Thibaut

Un public varié, jeunes et plus âgés se côtoient au milieu de ce parc des expositions de Rennes qui accueille une nouvelle fois le festival de découverte musicale de Rennes. Les Trans, c'est devenu une institution. Y aller c'est prendre le risque de revenir.  


Les motivations sont diverses : les amis ou la découverte musicale


Les Trans, c'est un rendez-vous, et encore une fois Jean-Louis Brossard a satisfait son public venu de Rennes et d'ailleurs en quête de ce qui fera la playlist de l'an prochain. Les professionnels de la musique ont réussi à faire découvrir leurs groupes et le public a toujours de quoi se satisfaire. 

Voici un petit condensé des réactions nombreuses récoltées dans les allées de cette cuvée 2018.
 
Les transmusicales de Rennes. Un public heureux.


Parmi les coups de coeur qui reviennent il y a en a pour tous les goûts. Preuve de l'éclectisme du festival et de son public.

Nous retiendrons pèle-mêle 

  • Ajate. Les japonais ont clôturé le festival avec un énergie et un son qui va rester dans nos oreilles jusqu'à la prochaine édition
  • Aloïse Sauvage. La création de l'Aire Libre va rester comme une référence. Une artiste qui sera sans nul doute sur les festivals cet été
  • Black Pumas. Une voix et une soul qui a fait frémir le hall 3 au premier jour du parc expo.
  • Bodega. Le public scandait son nom pendant des heures après son concert. 
  • Brook Line. Ce jeune DJ a démontré que l'âge n'a rien a voir avec le talent. Son set électro très raffiné était un petit bijou.
  • Dombrance. Le hall 9 fut à peine suffisant pour accueillir ses mix électro entre pop et disco. Une claque.
  • Hubert Lenoir. Ce canadien n'a pas fait le voyage pour rien. Il a tout donné sur scène et sa voix va sûrement continué a raisonner de ce côté de l'atlantique
  • Komodo. Un rock pop qui fait toujours sensation auprès du public rennais.
  • Madmadmad. Tellement intense. Une montée phénoménale. A ce demander si le concert n'était pas qu'un seul morceau. Fou.
  • Praa. La scène rennaise avait sa pépite. Un concert prometteur pour celle qui a fait la tournée des Trans.
  • The Psychotic Monks. Alerte rouge. Ce groupe retourne tout sur son passage. Un live anthologique. Des artistes monstrueux. Révélation.
  • The Surrenders. Une classe british. Du rock, et un style fou. Juste parfait. 


Claire Auffret, photographe pour cette édition du festival, le réflexe en rafale au bout des doigts nous offre son regard sur les Trans. Images hautes en couleurs et remplis de sourire. voici un résumé de l'événement.  
 
Diaporama de Claire Auffet




   

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus