Vannes : aller au bloc opératoire en voiture électrique, un jeu d'enfant !

Rendre l'enfant acteur de son parcours de soins, c'est ce que font de plus en plus d'hôpitaux. À Vannes, ils deviennent maintenant conducteurs. Ils se rendent eux-mêmes au bloc opératoire au volant d'une voiture électrique, une manière de dédramatiser ce moment.

Le cabriolet plutôt que le brancard, c'est l'idée de l'hôpital de Vannes, sous l'impulsion des P'tits Doudous. L'association, qui travaille déjà sur de nombreux dispositifs pour favoriser l'hospitalisation des plus petits, a lancé l'idée de se rendre au bloc opératoire, en voiture électrique. La méthode commence à faire son chemin, l'hôpital de Valenciennes a son propre garage. Ce dispositif est financé grâce à des dons et des partenariats. 


Pour nous, c'est un outil thérapeutique qui nous permet de limiter la peur des soins extérieurs. On va pouvoir limiter voire arrêter les pré-médications (Ronan Guillou, président  "P'tits doudous" Vannes


Prendre le volant, avoir moins peur


Au centre hospitalier de Bretagne-Atlantique, on fait donc son entrée en chirurgie la main sur le volant et le pied sur l'accélérateur. À l'hôpital, le parcours est balisé avec un décor. Grâce à la voiture, l'enfant prend son autonomie. Le détachement avec les parents devient plus facile, dans un moment réputé pour son stress. 

Un reportage de C. Jauneau, T. Bouilly, A. Guedes / avec Emilie Quelec - Ronan Guillou Pdt "P'tits doudous" Vannes - Maëlys



L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité