Reconversion : un habitant de Cheverny passe de l'infographie à la production de plantes aromatiques bio

Bertrand Rosey en train de cueillir de l'hysope dans son champ de plantes aromatiques. / © Marine Rondonnier - France 3 Centre Val de Loire
Bertrand Rosey en train de cueillir de l'hysope dans son champ de plantes aromatiques. / © Marine Rondonnier - France 3 Centre Val de Loire

Bertrand Rosey a déjà eu plusieurs vies professionnelles : infographiste pendant 10 ans, puis cuisinier pendant 5 ans et salarié d'une jardinerie. Il est depuis près de deux ans producteur de plantes aromatiques et médicinales bio à Cheverny.  

Par Marine Rondonnier

Je suis bien au milieu des fleurs en fait. Y a pas de stress, tout va bien ici. Je peux travailler chez moi et dans les champs. Je me suis offert une tranquillité de vie en changeant de métier.
 

Bertrand Rosey est serein. Il a mûri son projet pendant des années avant de se lancer dans la production de plantes aromatiques bio.

Infographiste pendant 10 ans, il a ensuite travaillé comme cuisinier dans un restaurant à Cheverny avant d'être engagé dans une jardinerie. "C'est dans la jardinerie que j'ai appris pendant deux ans les différents modes de culture et que je me suis perfectionné en botanique. Je suis aussi allé rencontrer de nombreux producteurs. " 

Un an et demi après avoir lancé son activité, le jeune entrepreneur est confiant. " Pour le moment, je ne dégage pas de bénéfice. Mais le projet est cohérent et viable. A terme, je retrouverai le même niveau de vie. " 
 
La mairie de Cheverny a prêté un terrain communal de 4500 m de la commune au jeune entrepreneur. / © Marine Rondonnier-France 3 Centre Val de Loire
La mairie de Cheverny a prêté un terrain communal de 4500 m de la commune au jeune entrepreneur. / © Marine Rondonnier-France 3 Centre Val de Loire

Un champ prêté par la mairie de Cheverny

Pour lancer son activité, Bertrand Rosey a investi entre 15 000 et 20 000 euros, pour les plants, le séchoir à construire dans son sous-sol et le matériel d'étiquetage. Il lui fallait un terrain. " Je suis allé frapper à la porte de la mairie de Cheverny. Je leur ai parlé de mon projet d'herbes aromatiques bio. Comme la commune veut soutenir les projets agricoles propres, Mme le Maire m'a proposé trois terrains. J'en ai choisi un de 4500 m2 qui me convient parfaitement pour le démarrage de l'activité. " C'était en février 2018. 

D'un côté, il multiplie les plants de ses herbes aromatiques et médicinales dans son jardin en réalisant du bouturage. 
D'un autre côté, il récolte sur le terrain communal de quoi vendre ses produits transformés lors d' événements locaux. "Je fais un salon ou une foire une fois par mois. Ensuite il y a de plus en plus d'habitués. Je vais aussi vendre en AMAP* et sur internet," annonce Bertrand. 
 
*AMAP :association pour le maintien d'une agriculture paysanne
Bertrand réalise ses mélanges pour tisanes et ses pesto au gré de son imagination. / © Marine Rondonnier -France 3 CVDL
Bertrand réalise ses mélanges pour tisanes et ses pesto au gré de son imagination. / © Marine Rondonnier -France 3 CVDL
 

57 espèces bio et made in Cheverny

Dans son champ, Bertrand a 57 espèces de plantes aromatiques et médicinales. Hysope, thym, verveine, guimauve, bleuet, élichryse... Avec ses plantes, il réalise des mélanges pour des tisanes, des pestos, des sirops et bientôt des huiles aromatisées. "Mon frère est céréalier-boulanger bio dans le Loir-et-Cher. Je vais mélanger son huile et mes plantes. L'idée est d'être le plus propre possible et en circuit-court." 

Dans le champ, Bertrand arrose le moins possible. " Mon objectif est que les plantes aient le moins besoin de moi. Je les organise et les dirige. Ensuite, elles se protègent entre elles. Il faut juste obtenir une symbiose comme dans la nature. C'est simple", conclut Bertrand le sourire franc. 

De son stand de vente à son séchoir en passant par son jardin, Marine Rondonnier, Pierre-Dominique Lepais et Johannes Girardot ont découvert son univers : 

Sur le même sujet

Les + Lus