Xyllela Fastidiosa : comment les professionnels s'adaptent à la réglementation depuis la crise

Avec les beaux jours, les pépinières ont du succès. C'est le temps fort pour les professionnels, qui doivent s'adapter avec les réglementations apparues ces dernières années, et notamment l'arrêté qui interdit l'entrée sur le territoire corse de plantes sensibles à la Xyllela Fastidiosa.

La saison pour fleurir son jardin est lancée.

Dans une pépinière près d'Ajaccio, chacun est à la recherche d'une plante sauvage, d'un arbre à agrumes ou de petites herbes aromatiques. C'est à cette période de l'année que les ventes explosent.

Mais tout n'est pas rose pour les pépiniéristes car depuis 2015, ils doivent s'adapter avec un arrêté qui interdit l'entrée sur le territoire corse de 150 plantes sensibles à la Xyllela Fastidiosa. Une bactérie qui ravage les oliviers mais pas seulement. Le romarin fait aussi partie des plantes interdites à l'importation.

"Le côté positif des choses, c'est que cela nous a fait développer la production, explique Kévin Lijnen, pépiniériste à Cauro. Aujourd'hui, on ne produit pas que des plantes endémiques, on produit des plantes qu'auparavant on commandait. Même écologiquement parlant, c'est positif."

Aujourd'hui, 40% des plantes sont produites sur place.

Limiter les importations, rester optimistes et être patient : la clef pour poursuivre sa production malgré des réglementations strictes.

Avec les beaux jours et les pluies récentes, les pépiniéristes rencontrés à Ajaccio sont confiants pour cette saison.

Le reportage de Juliette Vincent et Mathias Landry :

durée de la vidéo : 00h02mn04s
Intervenants : Monique, Cliente ; Kevin Lijnen, Pépiniériste Lijnen ©J. VINCENT - M. LANDRY / FTV