• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un militant d’extrême droite placé en garde à vue à Nancy

© Capture d'écran Facebook
© Capture d'écran Facebook

Un jeune militant d’extrême droite a été placé en garde à vue à Nancy ce jeudi 29 août 2013 pour incitation à la haine. Il serait l’auteur d’une page Facebook « GUD Nancy » où figurent des propos homophobes. Ce n'est pas la première fois qu'il a affaire à la justice.

Par Audrey Arnon et AFP

Suite à plusieurs dépôts de plaintes d’associations de défenses des homosexuels et à l’alerte donné par André Rossinot, maire de Nancy, un jeune militant d’extrême droite a été placé en garde à vue ce jeudi 29 août 2013 pour incitation à la haine.

Le jeune homme est soupçonné d’avoir ouvert une page Facebook appelée « GUD Nancy » où figurent des écrits homophobes. Selon l’AFP, il a préféré garder le silence devant les policiers.

226 personnes ont cliqué sur le « j’aime » de cette page où les propos sont parfois très violents, bien que les status les plus agressifs aient été retirés. Le lorrain possède également une page personnelle où il poste des textes à la gloire de Philippe Pétain ou du fondateur du mouvement rexiste en Belgique, Léon Degrelle.

L’Université de Lorraine avait déjà porté plainte contre lui en mai 2013 : il avait déposé sur le campus des affiches incitant à la haine et à la violence homophobe. Il avait également dégradé une voiture et un local syndical.

Sur le même sujet

carré Patricia Kaas "Une fille de de l'Est"

Les + Lus