Cet article date de plus de 7 ans

Maintenance sur la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Est Européenne

Pour la première fois, une équipe de télévision a pu suivre une équipe de maintenance SNCF de l'unité de Pagny-sur-Moselle de l'Infrapôle Est Européen.
Des travaux de maintenance très précis, réalisés de nuit, lorsque la circulation des trains est neutralisée.

Les missions de l'infrapôle Est Européen


L'établissement assure la suveillance et la maintenance des installations du patrimoine ferroviaire (voies, ouvrages d'art, signalisation, caténaires), ainsi que la réalisation de travaux d'investissement sur l'ensemble de la LGV Est Européenne.

Les équipes


Avec un effectif global de 240 agents, l'établissement se compose de 4 pôles d'appui, 4 unités de production rattachées hiérarchiquement au directeur d'établissement.

Les 4 unités de production :


Les chiffres


Pour la LN 6 (LGV Est Européenne) :

Source technique : SNCF

L'unité de production de Pagny-sur-Moselle


Sont traités en ce centre les opérations de sécurité et de maintenance concernant les voies, l'électricité, la mécanique (aiguillages), les caténaires, mais également la supervision : la gestion en temps réel des alertes et incidents.

Le service supervision est actif 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Ses agents travaillent en horaires décalés 3 X 8.
Une fois les incidents identifiés et signalés, les équipes de maintenance peuvent oeuvrer sur les chantiers.

Alors que des mesures de sécurité draconiennes sont prises pour assurer la sécurité des équipes, à l'aide notamment de serveurs dédiés, qui permettent de neutraliser une éventuelle circulation, les équipes préparent les matériels, comme l'impressionnant EMV (engin multifonctions des voies).
Les équipes interviennent de nuit, de 22 h 30 à 5 h du matin. 

Cette nuit là, notre équipe de journalistes a suivi une équipe sur un chantier.
Le but de ce chantier était de redresser un rail qui a subi une modification invisible à l'oeil nu.



L'EMV se positionne exactement sur l'anomalie, tandis qu'un technicien intervient avec sa "règle Rec Tirail", un outil qui permet de mesurer au millimètre le défaut constaté.
Une fois les mesures enregistrées dans l'EMV, la machine peut alors corriger automatiquement le rail, sous la surveillance des opérateurs.

Des équipes qui veillent et interviennent par toutes conditions climatiques pour assurer une circulation optimale des rames TGV et le confort des voyageurs, car l'état des voies influe sur les conditions de passage des trains. Le tout, en parfaite sécurité, à 320 km/h.

durée de la vidéo: 02 min 26
Maintenance sur la LGV Est


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lgv sécurité