• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Agriculteurs lorrains : les feux de la colère

Feu de paille de la FDSEA au rond point du Cheval Blanc à Buchy (57), mardi 23 septembre 2014. / © Benoit de Butler. France 3 Lorraine
Feu de paille de la FDSEA au rond point du Cheval Blanc à Buchy (57), mardi 23 septembre 2014. / © Benoit de Butler. France 3 Lorraine

Tard mardi 24 septembre 2014, ronds-points et bords de routes des quatre départements lorrains se sont éclairées de flammes : des bottes de paille allumées par des agriculteurs pour protester contre les nouvelles mesures de la directive "nitrates" visant à réduire la pollution agricole des eaux.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Tard dans la soirée du mardi 23 septembre 2014, de nombreux exploitants de Lorraine ont allumé des dizaines de feux de paille symboliques dans les quatre départements à l'appel de la FRSEA et des Jeunes Agriculteurs. Une cinquantaine de manifestations, parfois tendues, pour attirer l'attention des pouvoirs publics dont ils dénoncent "l'autisme".

"C'est le prélude à ce qui va se dérouler dans les prochaines semaines: ou il y aura une réponse du gouvernement, ou alors il y aura des feux partout en France, mais cette fois pas pacifiques." Luc Barbier. président départemental du syndicat agricole en Meurthe-et-Moselle (FDSEA 54).


Le responsable syndical prévient , la colère monte: "on essaie de canaliser les velléités des agriculteurs, mais on n'y arrivera pas longtemps", après le coup de sang des producteurs d'artichauts et de choux-fleurs à Morlaix (Finistère) qui ont incendié la semaine dernière le centre des impôts et la mutualité agricole.


Le fond du problème : l'élargissement des zones vulnérables

Induite par la directive européenne 91/676/CEE du 12 décembre 1991, dite directive "nitrates", l'élargissement des "zones vulénrables" a pour vocation de mettre en oeuvre des programmes d'actions visant à restaurer la qualité des eaux et des milieux aquatiques. Réduire la pollution de l'eau d'origine agricole permettrait notamment de réduire la facture de leur traitement pour les communes et les particuliers.

Télécharger l'avis de la Préfecture Lorraine sur la directive "nitrates" (Pdf . 1,44Mo) :

Conséquence de la mise en place de la directive, ce mercredi 24 septembre 2014 après midi, la préfecture de Région à Metz, doit entériner cet élargissement des zones vulnérables à 255 communes lorraines

Cette modification des zones vulnérables va demander notamment aux agriculteurs et institutions de se mettre aux (nouvelles) normes avec des conséquences sur les pratiques de cultures et le stockage des effluents pour l'élevage. Des aides publiques devraient être mises en place, mais ces nouveaux investissements sont durs à avaler pour les agriculteurs...

Le reportage de Benoit de Butler et Emmanuel André en Moselle mardi soir : 
Agriculteurs de Lorraine : les feux de la colère


Sur le même sujet

Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières

Les + Lus