• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Vosges (88) : Daniel Gremillet (UMP) et Jackie Pierre (UMP) au Sénat

© FTV Lorraine
© FTV Lorraine

La maintien du candidat "ponceletiste" Dominique Peduzzi au second tour n'a pas empêché, dimanche 28 septembre 2014, la réelection de Jackie Pierre (UMP) et surtout la très confortable élection de Daniel Gremillet (UMP).

Par Thierry Pernin

Les deux candidats investis officiellement par l’UMP ont été élus sénateurs des Vosges ce dimanche à Epinal.

Daniel Gremillet, qui se présentait pour la première fois, est élu avec 678 voix. Conseiller régional et président de la chambre d’agriculture des Vosges, il a donc réussi son pari malgré les nombreux candidats à droite.

Jackie Pierre, sénateur sortant, a été réélu avec 601 voix.


Soutenu par Christian Poncelet

Dominique Peduzzi, maire de Fresse-sur-Moselle, conseiller général du canton de Le Thillot et président de l’association des maires des Vosges, s'est retrouvé en troisième position avec 438 voix. Il se présentait avec Simon Leclerc, le maire et conseiller général de Neufchâteau, crédité de 297 voix au premier tour avant de se retirer. Tous les deux étaient soutenus par Christian Poncelet, élu sénateur depuis 1977 qui ne se représentait pas cette année.

Daniel Gremillet était déjà arrivé en tête du premier tour (505 voix) devant Jackie Pierre (445 voix), Dominique Peduzzi (326 voix) et Simon Leclerc.

Onze candidats étaient en lice au premier tour, sept d’entre eux se sont maintenus au deuxième tour, dont les deux candidats socialistes.

Sur les 1237 élus vosgiens appelés aux urnes, 20 d’entre eux ne se sont pas déplacés.

Vosges (88) : Daniel Gremillet (UMP) et de Jackie Pierre (UMP) au Sénat

 

Daniel Gremillet (UMP), de l'agriculture au Sénat

Daniel Gremillet, 61 ans, un agriculteur qui avait fait ses armes dans la vie publique au sein de la FNSEA, s'est facilement fait élire sénateur UMP des Vosges, en déjouant les nombreuses dissidences à droite.
Il succède à Christian Poncelet, ancien président UMP du Sénat qui ne se représentait pas.

M. Gremillet, qui préside par ailleurs la coopérative fromagère L'Ermitage, avait commencé sa carrière militante dans les années 90 au sein du syndicat majoritaire d'agriculteurs, dont il avait présidé la fédération vosgienne.
Il s'était notamment illustré dans son combat pour l'étiquetage des aliments pour bétail pendant la crise de la vache folle, avant de devenir président de la Chambre d'agriculture des Vosges.

Elu UMP au conseil régional de Lorraine depuis 1998, Daniel Gremillet n'avait jusqu'alors jamais été candidat à un scrutin uninominal.

Arrivé en tête aux deux tours, devant le sortant Jackie Pierre (UMP) qui a toutefois été réélu, il s'est facilement imposé avec 57,12% des voix au second tour, sans être inquiété par les dissidences à droite, notamment celles de deux conseillers généraux UMP qui se présentaient sans l'investiture de leur parti.

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus