François Zanella, le capitaine du “mini” Majesty of the Seas, est mort

Décès de François Zanella, capitaine du "mini" Majesty of the Seas / © France 3 Lorraine
Décès de François Zanella, capitaine du "mini" Majesty of the Seas / © France 3 Lorraine

François Zanella, le créateur et capitaine d'une réplique du bateau Majesty of the Seas, est mort dans la nuit du lundi 11 à mardi 12 mai 2015.

Par Thomas Toussaint

C'est l'histoire d'un homme, un mineur, devenu capitaine d'un bateau de 33 mètres et 102 tonnes qu'il a construit dans son jardin à Morsbach. François Zanella, 66 ans, est décédé dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 mai 2015.

Son rêve mouille toujours dans le port fluvial de Sarreguemines. La construction de la réplique au 1/8e du "Majesty of the Seas", à vendre depuis 2013, a demandé plus de onze années de travail à l'ancien mineur.
Le "Mini" Majesty of the Seas / © France 3 Lorraine
Le "Mini" Majesty of the Seas / © France 3 Lorraine

Impressionné à vie par le "France" dans les années 60, François Zanella avait réalisé plusieurs maquettes du "France" durant sa jeunesse. Le capitaine, qui ne savait pas nager, souhaitait "y vivre", mais ne pouvant installer une habitation sur un bateau calqué sur celui-ci, il s'est reporté sur les dernières productions de la "Royal Carribean", dont le "Majesty of the Seas".

La construction de sa "mini" maquette a démarré en 1993 par de "nombreuses heures de dessin". Plusieurs fois invité aux Chantiers de l'Atlantique, le capitaine a eu la surprise de voir arriver chez lui en 1998 plusieurs ouvriers des Chantiers. Leur aide lui fit gagner quelques mois de travail. Son association créée spécialement pour le bateau lui permit de recevoir de nombreux dons de différentes entreprises locales.

Finalement en 2005, il est transporté par la route depuis Morsbach jusque Sarreguemines. Depuis la mise à l'eau, François Zanella avait parcouru plus de 10 000 kilomètres à bord de son bateau. Son défi avait fait de lui une célébrité locale, au point de voir l'émission Thalassa lui consacrer un numéro. Le bateau, toujours en vente, est amarré à Sarreguemines. L'homme laisse derrière lui sa femme et ses deux filles.


Plus d'explications avec le reportage de Laurent Parisot :

Décès de François Zanella, capitaine du Majesty of the Seas

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus