Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser se pourvoit en cassation pour contester le chef d'assassinat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Noémie Gaschy
Sophie Le Tan avait disparu le 7 septembre 2018, alors qu’elle se rendait chez Jean-Marc Reiser pour visiter un appartement.
Sophie Le Tan avait disparu le 7 septembre 2018, alors qu’elle se rendait chez Jean-Marc Reiser pour visiter un appartement. © Frédérick Florin / AFP

Mis en examen pour l'assassinat de Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser vient de se pouvoir en cassation. Le 14 octobre 2021, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Colmar avait confirmé son renvoi devant la cour d'assises. Le prévenu réfute toujours la préméditation et l'intention d'homicide.

Jean-Marc Reiser a décidé de se pourvoir en cassation après que la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Colmar a confirmé, jeudi 14 octobre, son renvoi devant la cour d'assises pour "assassinat en récidive criminelle".

Le prévenu de 60 ans avait fait appel en juin dernier de l’ordonnance de renvoi. Il a avoué en janvier 2021 avoir tué Sophie Le Tan, mais conteste la qualification d'homicide volontaire avec préméditation. Le recours en cassation est le dernier recours possible dans une affaire judiciaire. "Son acharnement procédural n'a d'égal que son acharnement meurtrier", a réagi Me Gérard Welzer, l'avocat de la famille Le Tan, auprès de l'AFP.

La chambre criminelle de la Cour de cassation va désormais être saisie. Si elle casse l'arrêt de la chambre de l'instruction, l'affaire sera renvoyée devant une autre cour d'appel. Si elle rejette le pourvoi, Jean-Marc Reiser sera bien jugé devant les assises. Le sexagénaire, déjà condamné par le passé pour viols, encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.