Alsace : face au manque de professeurs d'allemand, le job dating n'est pas une solution pour les syndicats

Publié le
Écrit par Buket Bagci

Le nombre de professeurs d'allemand est insuffisant en Alsace. Pour remédier au problème, l'académie de Strasbourg a organisé ce mercredi 22 juin un job dating pour la rentrée de septembre 2022. Pour les syndicats, ce moyen de recrutement est inapproprié.

L'académie de Strasbourg manque de professeurs d'allemand. Selon la syndicaliste du FSU 67, Géraldine Delaye, dans le Bas-Rhin, cette année 24 classes viennent d'ouvrir et toutes ont besoin d'un professeur bilingue. Mais seuls 14 enseignants ont réussi le Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (CAPES). 

Pour remédier au problème, l'académie de Strasbourg a organisé ce mercredi 22 juin un job dating pour recruter des contractuels. Ils enseigneront dès la rentrée de septembre 2022 dans les classes bilingues et dans les classes du premier et second degré. Leur niveau en langue est évaluée durant un entretien de quinze minutes.

"Face à ce déficit, il fallait innover et nos résultats sont au rendez-vous car beaucoup de gens se sont présentés au job dating. Après, c’est à nous de choisir ceux qui seront capables d’assurer leurs missions", affirme Olivier Faron, le recteur de l'Académie de Strasbourg. 

Cette méthode de recrutement est contestée par les syndicats. "Enseigner ça s’apprend. Avec le job dating, les personnes recrutées seront mises dans les classes comme ça, sans formation, sans apprendre à faire cours", raconte Géraldine Delaye, secrétaire départementale de la FSU 67. 

"On ne recrute pas aujourd’hui, c’est vraiment une première rencontre avec les personnes", précise Sandra Ledogar, conseillère pédagogique en langue vivante. 

Manque de professeurs

Ce problème s'inscrit dans un contexte plus large. "Les gens ne se présentent plus au concours parce que ça ne les attire plus. On ne gagne pas assez. On est juste à côté de l'Allemagne et là-bas les professeurs gagnent au moins deux fois plus. Donc forcément ceux qui parlent allemand préfèrent aller y enseigner plutôt que de rester en France", explique Valérie Poyet, secrétaire départementale de la FSU 68. 

Sur 215 postes ouverts pour devenir professeur d’allemand, seuls 85 candidats sont admissibles au CAPES dans toute la France. La solution pour les syndicats serait de recruter d'avantage via le concours. 

Selon le FSU, il y a 48 professeurs contractuels d'allemand dans le Haut-Rhin et il en faudrait au moins le double pour assurer un enseignement à tous les élèves du premier degré.