Alsace : Frédéric Bierry lance une consultation citoyenne sur la sortie du Grand Est

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester, Flavien Gagnepain

À l'issue d'une conférence de presse donnée ce mardi 21 décembre, le président (LR) de la Collectivité européenne d'Alsace (CEA), Frédéric Bierry, a indiqué vouloir mettre en place une consultation citoyenne. Elle portera sur l'avenir institutionnel de l'Alsace, avec en filigrane sa potentielle sortie du Grand Est.

Frédéric Bierry est le président (LR) de la Collectivité européenne d'Alsace (CEA), qui fêtera son anniversaire le dimanche 1er janvier 2022. Il a annoncé ce mardi 21 décembre 2021 vouloir mettre en place une consultation citoyenne, via la création d'un "Conseil de développement d'Alsace".

Elle portera sur l'avenir institutionnel de l'Alsace. Frédéric Bierry n'a jamais caché le peu de cas qu'il faisait du Grand Est. Il veut que la population alsacienne puisse choisir d'y demeurer ou non. 

Une position soutenue au cours de la campagne des élections départementales de juin 2021. Et réaffirmée après la réélection de Frédéric Bierry dans son canton de Mutzig (Bas-Rhin), puis à la tête de la CEA (visible sur la carte ci-dessous).


Pendant trois mois, le président de la CEA a parcouru chacun des 40 cantons alsaciens. Il avançait vouloir "se rendre compte des attentes, au plus près du quotidien et des préoccupations" de la population.

Peser lors de l'élection présidentielle

Ce tour d'Alsace l'a convaincu de "retisser le lien démocratique", et d'associer les Alsaciennes et Alsaciens "aux grandes décisions de [son] mandat". Elle se fera via une "première grande consultation citoyenne", sur le modèle "des votations suisses".  Durant sa conférence de presse, Frédéric Bierry a indiqué vouloir redonner aux Alsaciennes et Alsaciens "la capacité à peser sur les décisions".

Et le calendrier de la consultation citoyenne n'est pas lié au hasard. "Elle n'a pas une portée juridique, elle a une portée politique. [...] Si les Alsaciens s'expriment fortement, ils pourraient avoir à mes yeux un pouvoir d'influence pour les candidats à la présidentielle."


Cette consultation est disponible en ligne depuis le 21 décembre. Il est simplement demandé aux participantes et participants de répondre par oui ou non à cette question : "L'Alsace doit-elle sortir du Grand Est pour redevenir une région à part entière ?"

D'autres canaux de communication et d'expression seront également prévus : réunions publiques, téléphone, réseaux sociaux... Le vote pourra se faire par correspondance et par bulletin.

Frédéric Bierry espère que les Alsaciennes et Alsaciens participeront en nombre à cette consultation citoyenne. "Ça commence à avoir du sens s'il y a au moins 100.000 votants", a-t-il estimé.  La consultation durera jusqu'à la mi-février 2022.