Alsace - Les Pink Bretz'Elles à l'assaut du désert marocain pour la lutte contre le cancer du sein

Anne Schmitt et Tina Huyhn partagent la force de celles qui ont lutté contre la maladie. Et ce lien, qu'elles ont tissé avec Céline Gousset, ardente porte-parole du combat des femmes. Ces trois Alsaciennes vont participer ensemble au Rose Trip Maroc, un trek solidaire dans le désert.

Tina, Céline et Anne, portées par le combat des femmes qui luttent contre le cancer du sein. Pour participer au Rose Trip Maroc, un trek solidaire, en octobre prochain, elles comptent aussi sur le soutien de tous et ont lancé une cagnotte.
Tina, Céline et Anne, portées par le combat des femmes qui luttent contre le cancer du sein. Pour participer au Rose Trip Maroc, un trek solidaire, en octobre prochain, elles comptent aussi sur le soutien de tous et ont lancé une cagnotte. © Mustafa Antoine

C'est l'histoire de trois femmes, qui ensemble vont marcher quatre jours durant dans le désert marocain, avec pour seuls guides une boussole, des cartes et leur volonté. Elles ne sont pas spécialement des aventurières, ni de grandes sportives. Mais elles sont portées par une grande envie : celle de partager le combat des femmes malades du cancer du sein.

Alors le Rose Trip, organisé au Maroc, au Portugal et au Sénégal, leur va comme un gant : les fonds récoltés lors de ces treks sont reversés aux associations Ruban rose, contre le cancer du sein, et Enfants du désert, en soutien aux familles du désert marocain.

Je ne suis pas Lara Croft, mais je veux relever ce défi, montrer que je suis vivante!

Tina Huyhn, membre des Pink Bretz'Elles

Ce trek, c'est d'abord un défi que s'est lancée Tina Huyhn sur son lit de souffrance, en pleine chimiothérapie. "Je me disais, quand j'étais dans ce tunnel sans fin, que si j'en sortais, je ferai ça. Je serai vivante et je voudrai le montrer." Cette trentenaire nous avait raconté à l'automne dernier, à l'occasion d'Octobre rose, la campagne annuelle de mise en lumière des femmes qui luttent contre le cancer du sein, son combat mené contre un cancer agressif détecté à l'âge de 30 ans (lire l'article ici).

Un combat du mental sur le corps

Aujourd'hui encore, elle souffre des séquelles, des douleurs neuropathiques qui font même de son quotidien un combat. "Participer à ce trek, ça va être difficile pour moi, pour mon corps. Mais je ne veux pas être esclave de mon corps à cause de la maladie, mon mental est plus fort que mon corps, affirme-t-elle. Et je serai portée par la force de toutes ces femmes que l'on représente, je veux contribuer à les aider, à les représenter. C'est un défi personnel, et la possibilité de leur montrer la voie de l'espoir."

Un discours qui a convaincu Céline Gousset. Cette éducatrice qui élève seule ses trois enfants a créé il y a un an, en plein confinement, l'association Visages de femmes, pour mettre en relation des femmes qui ont des projets, l'envie d'en parler et de s'entraider. "Il n'y a pas de cause prédéfinie, explique-t-elle. Peu importe le combat, je veux juste soutenir, et créer un réseau de femmes qui, en Alsace, vont de l'avant."

Un trio de femmes engagées

Octobre rose a été l'un des premiers moments forts de cette association, avec une campagne de photos qui a eu beaucoup de succès. Et l'occasion pour Tina de parler de son projet de trek à Céline. Qui a aussitôt pensé à Anne Schmitt pour compléter le trio.

Tina Huyhn et Anne Schmitt ont volontiers participé à la campagne de photographies organisée par l'association Visages de femmes, à l'occasion d'Octobre rose.
Tina Huyhn et Anne Schmitt ont volontiers participé à la campagne de photographies organisée par l'association Visages de femmes, à l'occasion d'Octobre rose. © Mustafa Antoine

Anne, que nous avions également rencontrée à l'occasion d'Octobre rose, dans sa boutique dédiée au bien-être et à l'accompagnement des femmes malades, à Haguenau (lire notre article ici). Elle aussi a connu la maladie, se reconstruit encore aujourd'hui. Et adore les défis. "Sortir de sa zone de confort, aller de l'avant malgré ses appréhensions... et pour moi, ce trek est aussi une belle manière de refermer cette parenthèse de la maladie. J'ai dit oui tout de suite!"

Voici donc les Pink Bretz'Elles au complet, prêtes à aller affronter quatre jours de marche dans le désert du Maroc, du 28 octobre au 2 novembre. Il faudra se préparer physiquement à marcher 20 à 25 kilomètres quotidiennement. Apprendre à lire des cartes topographiques, s'orienter avec des boussoles. Et d'abord boucler le budget.

Pour espérer partir à l'assaut des dunes marocaines, et soutenir les deux associations partenaires du Rose Trip Maroc, les trois aventurières ont besoin de 7.500 euros.
Pour espérer partir à l'assaut des dunes marocaines, et soutenir les deux associations partenaires du Rose Trip Maroc, les trois aventurières ont besoin de 7.500 euros. © Mustafa Antoine

Vous pouvez soutenir le projet

"Nous avons prévu 7.500 euros de budget, détaille Céline Gousset. Il faudra aussi s'équiper. Et c'est vrai qu'avec la crise sanitaire, trouver des partenaires n'est pas évident... Une jardinerie nous a permis déjà de bien avancer grâce à une vente solidaire d'orchidées, nous prévoyons d'organiser un week-end de marche dans les Vosges fin mai ou début juin... nous sommes optimistes!"

Une cagnotte a été mise en place pour soutenir le projet du trio : vous pouvez faire un don ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société aventure sorties et loisirs santé