• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Athlétisme : le Mulhousien Sofiane Selmouni ne courra plus après les médailles

Sofiane Selmouni a pris sa décision il y a plusieurs mois / © © Maxppp/Denis Sollier
Sofiane Selmouni a pris sa décision il y a plusieurs mois / © © Maxppp/Denis Sollier

A 29 ans, l'international Sofiane Selmouni a décidé de ne pas poursuivre sa carrière d'athlète. Après des années de sacrifice sur les pistes, il se lance dans un projet professionnel... sportif bien entendu.

Par Claire Peyrot

"On va en rester là. C'est une décision longuement mûrie, pas un coup de tête." Sofiane Selmouni est calme et n'exprime aucun regret. L'athlète a pris sa décision il y a quelques mois, mais à l'approche de la reprise de l'entraînement, les questions se faisaient de plus en plus fréquentes, alors il a décidé d'annoncer officiellement qu'il arrêtait
 

Des mois de sacrifice pour trois semaines de bonheur par an


Sofiane Selmouni était sous le coup d'une suspension pour avoir manqué à ses obligations de localisation auprès de l'Agence française de lutte contre le dopage. La sanction courrait jusqu'au 21 juin 2019. "Cette suspension m'a fait prendre du recul, m'a fait réfléchir", explique l'ancien sportif. "Le haut-niveau, cela représente beaucoup de sacrifices. Ce sont des mois d'entraînement, de contraintes, de solitude loin de tes proches (il a passé 4 ans à Lille) pour trois ou quatre semaines de bonheur par an."
 


2013-2017, les belles années


Le Mulhousien est tombé dans l'athlétisme par hasard. A 20 ans, il est en école de commerce quand il commence son parcours. "J'ai pris une licence, j'ai balbutié en régional et puis dans les années 2013-2014 c'est parti à un autre niveau". Les belles années. En 2014, il décroche une médaille de bronze aux championnats de France sur 800 mètres. En 2016, ce sera l'argent en salle sur 1.500 mètres puis en plein air sur 800 mètres la même année. En 2017, il remportera son dernier titre aux championnats de France en salle sur 1.500 mètres.
 
 

Une start-up pour les sportifs


"Moi ce qui me transcende dans ce sport, c'est de courir devant 40.000 personnes. Que mes proches soient fiers de moi. Mais je suis un bon vivant, je n'ai pas envie de faire tous les sacrifices qu'exige le haut-niveau, ce n'est pas dans ma nature".

Mais Sofiane Selmouni ne quitte pas tout à fait le sport. En tout cas pas les sportifs. Ils sont au coeur de la start-up qu'il est en train de monter avec son ami Bryan Cantero avec qui il a partagé quelques années sur les pistes. "On a imaginé une plateforme qui propose à des particuliers de vivre une séance avec leur champion favori, un entraînement avec ton joueur de tennis favori par exemple." Squarechamps propose également des prestations de sportifs à des entreprises. "On est à fond, on bosse tout le temps dessus" s'enthousiasme l'ancien athlète. Une nouvelle aventure qu'on lui souhaite pleine de réussites, fort de ses années d'expérience dans les stades.

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus