• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VIDEO - “Germaine est debout”, une chanson en soutien aux citoyens engagés contre le GCO de Kolbsheim

Germaine Schell à Kolbsheim lors du démarrage des travaux et chez elle / © France 3 Alsace
Germaine Schell à Kolbsheim lors du démarrage des travaux et chez elle / © France 3 Alsace

L'artiste alsacien Lionel Grob a assisté à plusieurs manifestations des opposants au GCO. Et c'est en voyant Germaine Schell et tous les autres opposants donner tout ce qu'ils avaient pour défendre leur environnement qu'il a voulu leur rendre hommage, à sa manière. Il leur a composé une chanson. 

Par Judith Jung

"Je les ai vus, je les ai croisés et je voulais leur tirer mon chapeau" nous confie Lionel Grob qui voulait tout simplement rendre hommage à tous ceux qui défendent leur environnement. "Je voulais faire un geste artistique" et mettre en avant l'engagement humain de Germaine Schell, 89 ans, devenue l'icône des opposants au GCO (Grand Contournement Ouest) mais aussi des élus présents et des autres citoyens engagés. Des gens aux origines et parcours divers qui se sont rassemblés autour d'un même combat.
 

"Germaine debout face à la forêt dévastée a réveillé quelque chose en moi"

L'artiste a écrit sa chanson de manière instinctive, en quelques jours. Il ne veut pas s'inscrire dans le débat politique, "je laisse ça aux autres", mais il tenait à parler du courage, de l'engagement de Germaine Shell "debout devant les machines et les fous" dit la chanson. Lionel Grob y évoque aussi Dany Karcher, le maire de Kolbsheim et tous les autres opposants. Lionel Grob ne les connaît pas directement mais il les a vus au sein de la ZAD (zone à défendre) mais aussi dans les rues de Strasbourg où ils ont dit leur colère et leur incompréhension.

"Je ne vous connais pas Madame, mais j'ai vu ces hommes sans âme raser vos arbres centenaires" chante l'artiste qui trouvait que les opposants au GCO méritaient une chanson. Des zadistes plutôt touchés par la démarche qui prouve aussi que la mobilisation n'est pas terminée. Lionel Grob, lui, compte chanter le titre lors de son prochain concert.

 

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus