Incendies au Canada : les premières fumées sont arrivées en Alsace, à quoi faut-il s'attendre

Depuis un mois, l'est du Canada suffoque sous les incendies qui ont ravagé près de 7,5 d'hectares de forêts. Le nuage de fumée, qui touche une partie de l'Amérique du Nord, est arrivé, le 26 juin 2023, en France. En Alsace, la qualité de l'air se dégradera en milieu de semaine.

Après Montréal et New York, c'est au tour de la France d'être touchée. L'est du Canada est touché, depuis près d'un mois, par des incendies ravageurs. La fumée de ces méga-feux, qui étouffe une bonne moitié de l'Amérique du Nord, est arrivée en France ce lundi 26 juin. En Alsace, le phénomène atteindra un pic dès mercredi 28 juin et pourrait être visible dans le ciel.

Ces méga-feux, qui sont précoces pour la saison, ont déjà dévasté près de 7,5 millions d'hectares de forêts canadiennes, soit la taille du Grand Est et de la Franche-Comté réunis. "C'est un record, car nous ne sommes qu'à la moitié de la saison des incendies dans la région", explique Florian Knoll, prévisionniste à Météo suivi Alsace

Alors que l'atmosphère devient irrespirable outre-Atlantique, les fumées ont pris la direction de l'Europe à cause de la météo de ces derniers jours. "Les semaines précédentes, la synoptique n'était pas favorable, car les vents d'ouest ne prédominaient pas."

"Depuis quelques jours, nous avons un corridor de vent sur l'Atlantique et une météo propice à l'arrivée du nuage dans notre ciel", ajoute le prévisionniste. Les particules de fumée, présentes au-dessus de nos têtes, sont dues aux incendies du 22-23 juin. 

Une dégradation de la qualité de l'air en Alsace

Le nuage de fumée a touché l'Alsace dès ce lundi, visible par le ciel laiteux qui a dominé l'après-midi. Il ne s'agit là que "d'effluves", la concentration la plus importante de ces fumées pourrait arriver entre le 28 et 29 juin. "Selon les conditions météorologiques et les vents, le ciel alsacien pourrait devenir jaunâtre. Il n'est pas impossible que la couleur du soleil vire au rouge lors de son lever et coucher", indique Florian Knoll. 

En milieu de semaine, les particules de fumée vont stagner dans l'air car les vents stagneront

Florian Knoll, prévisionniste à Météo suivi Alsace

Au fil des jours, et si les pluies ne viennent pas lessiver ces fumées, la qualité de l'air pourrait se détériorer. "Nous n'avons déjà pas une très bonne qualité de l'air à cause des fortes chaleurs et du beau temps. En milieu de semaine, les particules de fumée vont stagner dans l'air, car les vents stagneront, déplore-t-il, les personnes asthmatiques ou cardiaques doivent être vigilantes quant à la pollution de l'air". 

Hormis l'air, le nuage de fumée peut aussi impacter légèrement la météo. "C'est fréquent que cela apporte plus de nuages et de précipitations. Cela dépend néanmoins des concentrations. Mais, ça peut agir sur les températures en journée", constate le météorologiste.

Le ciel alsacien devrait retrouver un air plus pur en fin de semaine avec le déplacement de ces fumées vers l'Allemagne et l'est de l'Europe.