INSOLITE. Haut-Rhin : des écoliers de Wintzenheim vont à la cantine en vélo cargo

Les élèves de CP, CE1 et CE2 de l'école de la Dame Blanche de Wintzenheim dans le Haut-Rhin se rendent à la cantine de Logelbach en vélo cargo depuis la rentrée. Ce moyen de déplacement plus écologique vient remplacer des bus pour le plus grand bonheur des enfants.

La grande nouveauté depuis la rentrée à l'école de la Dame Blanche de Wintzenheim dans le Haut-Rhin, c'est de se rendre à la cantine en vélo cargo. C'est une initiative des pupilles de l'enseignement public, PEP Alsace, qui gèrent des périscolaires à la place des communes. Les vélos cargo permettent de réaliser les 3 kilomètres qui séparent l'école de la cantine située à Logelbach. Les élèves de Guebwiller profitent également du même dispositif. 

Seuls les élèves de CP, CE1 et CE2 peuvent emprunter pour le moment ce moyen de transport alternatif. "On aimerait trouver la même solution pour des élèves plus grands. Actuellement, ça ne marche que pour des enfants de moins de huit ans", explique le directeur des PEP Alsace, Benoît Héberlé. 

Ils sont donc huit élèves par vélo cargo à se mettre en route chaque jour vers la cantine et ils apprécient l'expérience. "C'est super, on peut respirer et c'est confortable", se réjouie Eve. "C’est pas super pour les animateurs car eux ils pédalent mais pour nous c'est cool, on regarde le paysage", ajoute Raphaël.

Les enfants traversent la Route des vins avec un casque et toujours la ceinture attachée pour assurer leur sécurité. C'est un geste plus évident que d'apprendre à manœuvrer un triporteur. "Au début nous avions quelques appréhensions parce que conduire huit enfants tous les jours, ce n’est pas anodin donc nous avons eu une petite formation et pour l'instant ça se passe bien", raconte Marianne Gueux, animatrice au périscolaire La récréation. 

88.000 euros d'investissement 

Il a aussi fallu convaincre les parents qui craignaient pour la sécurité de leur progéniture. Les huit vélos cargos sont à assistance électrique renforcée avec double freins à disque pour justement sécuriser les trajets. Ce projet d'envergure a coûté 88.000 euros aux PEP Alsace, l'achat des vélos mettrait quatre ans à être rentabilisé selon Benoît Héberlé. "Mais le concept plaît bien alors on a été aidé par la commune, par la CAF et l'Ademe donc on devrait pouvoir arriver à un retour sur investissement dans deux ans" précise le directeur des PEP Alsace. 

Les communes de Guebwiller et de Wintzenheim fournissent également des garages pour stocker les vélos cargo ainsi que l'électricité pour recharger les bicyclettes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports écologie environnement éducation société insolite