Le squelette d'un Tyrannosaure Rex est exposé au grand public jusqu'au 16 avril à Zurich, avant sa mise aux enchères.

Qui s'offrira le T-Rex, mis aux enchères, le 18 avril prochain par la maison de vente Koller, à Zurich ? Estimé entre six et huit millions de francs suisses, le squelette a été reconstitué à partir de trois dinosaures. Le paléontologue qui a assemblé les ossements, vieux de 67 millions d'années, témoigne.

Moment d'émotion ce mercredi 29 mars, à la Tonhalle de Zurich en Suisse. Journalistes et amateurs de dinosaures y découvraient le squelette reconstitué d'un tyrannosaure Rex, vieux de 67 millions d'années. 

On l'appelle Trinity, ce spécimen prêt pour le salle des ventes. Taille : trois mètres quatre-vingt dix de haut et onze mètres quatre-vingt dix de long. Age: 67 millions d'années. Prix estimé : entre 6 et 8 millions de Francs suisses.

En réalité, son prix s'envolera peut-être bien au-delà, car l'engouement des collectionneurs pour les squelettes de dinosaures grimpe. Les prix aussi donc, par la même occasion.

Objets d'art, tableaux de maîtres ou squelettes de dinosaures

Comme les oeuvres d’art, tableaux de maîtres ou grands vins, les squelettes de dinosaures sont de nouveaux placements, voire des joujoux, pour certains particuliers et entreprises fortunés. Parfois, au grand désespoir des musées, qui n'ont pas les moyens de concurrencer les grosses fortunes. 

En octobre 2021, le plus grand tricératops retrouvé dans le monde a été adjugé 6,6 millions d’euros et c’est un Américain, riche, (mais faut-il le préciser ?) qui a emporté l’animal jusque dans son salon. Oui, quand on peut s’acheter un squelette de dinosaure, qui mesure entre 3 et 15 mètres de long, on a un salon pour l’exposer.

Le 20 octobre 2022 se vendait à Paris, un squelette de dinosaure de la famille des iguanodons, vieux de 150 millions d’années. C’était le septième, vendu à l’hôtel Drouot. Un spécimen pas vraiment rare, puisqu’il en existe environ 80 à travers le monde. Presque banal.

Mais Trinity est différent. C'est la première fois que les scientifiques reconstituent le squelette d'un Tyrannosaure Rex. En réalité, ce n'est pas un, mais trois squelettes qui ont servi à cette reconstitution.

Le professeur Nils Knötsche, est le paléontologue qui a assemblé les ossements de Trinity. Malgré trois squelettes, il manquaient encore des os. Alors ceux qui n'ont pas été retrouvés ont été fabriqués, afin de pouvoir présenter un squelette complet. "Les os les plus clairs sont les vrais os, délavés par les intempéries" explique-t-il. "Les autres, plus foncés sont des copies, des reproductions réalisées par nos préparateurs."

Il a fallu près de six ans aux experts, entre la découverte, la préparation, le montage, le modelage des os manquants et la présentation finale. "J'ai été très impressionné par le résultat, parce qu'il y a tellement de vrais os. Jamais des avant-bras aussi complets avaient été trouvés."

Trinity est une femelle dinosaure. "Cela se voit à sa très grande taille" indique le scientifique. "Les femelles étaient plus imposantes que les mâles, car elle devaient défendre leurs petits. On voit aussi que c'était une femelle grâce à ses os. Certains ont été abimés dans des combats, mais elle a résisté et a survécu, parce que c'était une femelle et qu'elles étaient plus résistantes que les mâles."

Le T-Rex exposé au grand public jusqu'au 16 avril

Amateurs de tous âges vont pouvoir découvrir ce T-Rex exceptionnel pendant deux semaines. Il suffit pour cela de s'inscrire sur le site de la Tonhalle de Zurich. La visite est gratuite, mais la réservation d'un créneau horaire est indispensable. 

Le Dr. Hans-Jakob Siber, paléontologue et directeur du musée des dinosaures d’Aathal, en Suisse dit son admiration devant ce squelette, composé à plus de 50 % de vrais os. "Quand un fossile est petit, il a une plus grande chance d'être pétrifié. Si c'est un animal de 10 mètres et plus, c'est très rare de trouver un squelette complet. Dans tous les grands musées du monde, il s'agit d'assemblage de squelettes d'individus différents, mais bien sûr de même taille."

Les points forts dont il parle le plus, sont la tête et le pied droit. Tous deux retrouvés intacts, ce qui est exceptionnel. C'est exactement ce genre de pièce dont rêvent les musées, car ils attirent le public. "Pour les musées, c'est comme d'avoir un Picasso dans leur collection."

Les os de Trinity ont voyagé depuis l'Arizona, aux États-Unis, jusqu'à Zurich, en Suisse, dans neuf immenses caisses. Soit un parcours de 10 000 km environ. Mais ce n'est pas tout, leur voyage dans le temps est encore beaucoup plus impressionnant : Ils ont traversé 67 millions d'années, depuis le crétacé supérieur. 

Alors, petit conseil à celui ou celle qui se l'offrira le 18 avril prochain : attention fragile !