Ardennes : prolifération inédite d'Amanites tue-mouches hallucinogènes

Bernard Delhaye, amateur de champignons, parcourt les forêts de la vallée de la Meuse en bon connaisseur / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Bernard Delhaye, amateur de champignons, parcourt les forêts de la vallée de la Meuse en bon connaisseur / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

Avec l'épisode pluvieux qui s'installe sur les Ardennes depuis quelques jours, les ramasseurs de champignons découvrent, cette année,  de nombreuses Amanites tue-mouches aux abords des forêts. Ce joli spécimen reste néanmoins très dangereux. 

Par Daniel Samulczyk

Hallucinant ! C'est l'adjectif qui colle le plus en ce moment à un magnifique champignon rouge à pois blancs, aperçu en nombre dans les bois du département. L'Amanite tue-mouches, ou fausse oronge, d'habitude si discrète, semble se multiplier à vitesse grand V, en lieu et place de nos bons vieux ceps comestibles.

Ce sont les ramasseurs de champignons qui n'en reviennent toujours pas. En lisière de bois et sous les conifères, ils trouvent des concentrations de ce champignon réputé dangereux et surtout hallucinogène en cas d'ingestion.
L'Amanite tue-mouches à poix blancs est partout dans les sous-bois ardennais en ce moment. / © Bernard Delhaye
L'Amanite tue-mouches à poix blancs est partout dans les sous-bois ardennais en ce moment. / © Bernard Delhaye

A 72 ans, Bernard ne se ménage pas lorsqu'il décide de parcourir les collines boisées des hauteurs de Monthermé dans les Ardennes. Cet après-midi d'automne pluvieux, son sac à champignons en bandoulière, il gravit le chemin escarpé de La Pilette, un oeil sur ces coins à ceps, un oeil sur les Amanites rouges. Pour cet amoureux de la nature, c'est la pleine saison pour faire de belles récoltes.  
Nul besoin de chercher longtemps pour trouver l'Amanite tue-mouches cette année, elle est partout. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Nul besoin de chercher longtemps pour trouver l'Amanite tue-mouches cette année, elle est partout. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

En quelques minutes et sur cinquante mètres seulement, Bernard nous montre des chapeaux rouges tout autour de lui. Cette multitude d'Amanites tue-mouches, c'est du jamais vu pour lui. Il nous explique ses dernières sorties aux champignons.

" Là, avec les dernières pluies qui sont arrivées, on voit une multiplication de champignons qui sortent dont l'Amanite tue-mouches mélangée aux lépiotes élevées, aux coprins, aux ceps et aux chanterelles en tube. L'Amanite tue-mouches est loin d'être comestible. Avec un ami qui ramasse également, on n'a jamais vu ça. Cette année, c'est incroyable.

Ce n'est pas parce qu'un champignon est beau et qu'il est mangé par des limaces qu'il est comestible. Il vaut mieux éviter de le toucher. 
- Bernard Delhaye, amateur de champignons dans les forêts ardennaises

On les signale en forêt, sous les feuillus et sous les résineux en bordures de chemins. La raison de cette prolifération, on ne se l'explique pas vraiment. Est-ce qu'il y a une variation de température qui a favorisé la pousse de ces Amanites au détriment d'autres champignons? On ne sait pas."


Un champignon de dessins animés

C'est vrai qu'elle a une bonne tête cette "fausse oronge" comme on la surnomme également. C'est certainement le champignon le plus représenté dans les films d'animations et en bandes dessinées. Avec ce joli chapeau rouge à pois blancs, son pied élancé et sa colerette en guise de noeud papillon, c'est un des éléments de décors forestiers que l'on retrouve, par exemple, dans le film Fantasia (1940) de Walt Disney.
 

Dans de nombreux livres d'images pour enfants également, on reconnaît la silhouette sympathique de ce champignon coloré. 
 
L'Amanite devient un gentil petit champignon, bien sympathique, dans la littérature pour enfants et en dessins animés. / © Larisa Koshkina, image Pixabay
L'Amanite devient un gentil petit champignon, bien sympathique, dans la littérature pour enfants et en dessins animés. / © Larisa Koshkina, image Pixabay
 
Mais la réalité est beaucoup moins poétique: ce spécimen de la famille des Amanitacées est extrêmement toxique. On l'a souvent utilisé en préparation haché pour en tirer un insecticide violent.
 
L'Amanite tue-mouches au début de son développement, présente une bonne tête de champignon honnête. / © Bernard Delhaye
L'Amanite tue-mouches au début de son développement, présente une bonne tête de champignon honnête. / © Bernard Delhaye


Hallucination, crise hilarante et sommeil profond

Si lors de vos prochaines balades en forêt, vous croisez un chevreuil euphorique titubant dans les allées, c'est qu'il a, peut-être, mordu dans cette fameuse Amanite toxique. Bien qu'elle ne soit pas directement mortelle, cette belle des bois fait tout de même partie de la redoutable famille des amanitacées, dont la chef de file s'appelle l'Amanite Phalloïde, le champigon tueur.
Cette Amanite tue-mouches hallucinogène reste très toxique, et influence les récepteurs du cerveau / © Bernard Delhaye
Cette Amanite tue-mouches hallucinogène reste très toxique, et influence les récepteurs du cerveau / © Bernard Delhaye

C'est l'alcaloïde et le muscimole produits par l'Amanite tue-mouches qui plongent les consommateurs imprudents dans un état second. Les effets en cas d'ingestion sont préoccupants et le sujet semble être sous l'emprise de drogue ou d'alcool. Différentes phases de l'intoxication font ainsi passer la personne par des épisodes d'hallucinations, de délires hilarants, pour terminer en dépression, suivi d'un sommeil lourd.  

Dans certaines parties du monde, les chamans font boire des décoctions à base d'Amanite pour tenter des approches spirituelles dans des rites ésotériques.

L'expérience de ces états hallucinatoires peut avoir de graves conséquences pour la santé. Alors, même si la fausse oronge vous séduit au détour d'un sous-bois, mieux vaut ne pas répondre à ses appels gustatifs comme y incite la célèbre chanson " Mangez-moi" de Billy Ze Kick et les Gamins de 1990.
 

 

Les p'tits conseils de Bernard

Alors, face à une belle aussi toxique, des petits conseils s'imposent. Et Bernard ne se fait pas prier. "Les Amanites tue-mouches, faut pas y toucher! Dès qu'il y a un doute sur un champignon, il faut éviter de le mélanger avec les autres espèces connues pour stopper la contamination. Il vaut mieux le mettre dans un sac à part et aller le montrer à un pharmacien mycologue pour avoir un conseil", prévient-il.

Petit rappel: on a le droit de ramasser maximum cinq kilos de champignons par personne lors d'une sortie selon le code forestier (ONF) article 331-2.
- Bernard Delhaye, amateur de champignons


En attendant, certains ont vraiment l'Amanite tue-mouches dans la peau.

 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus