Ardennes : le marché des producteurs de pays s'installe devant l'Hôtel de ville de Charleville-Mézières

La place de l'hôtel de ville dans le quartier de Mézières reçoit pour la première fois le marché des producteurs de pays / © Daniel Samulczyk/ France Télévisions
La place de l'hôtel de ville dans le quartier de Mézières reçoit pour la première fois le marché des producteurs de pays / © Daniel Samulczyk/ France Télévisions

Depuis 2013, les producteurs de pays et artisans locaux se donnaient rendez-vous, une fois par mois, en plein centre-ville de Charleville-Mézières. Désormais, la place de l'Hôtel de ville à Mézières, rénovée et entièrement repensée, les accueille aussi.  

Par Daniel Samulczyk

C'est devenu le petit plaisir gourmand du deuxième vendredi de chaque mois, place Ducale à Charleville-Mézières. De mars à novembre, dès 15h , quelques étales de producteurs de pays et artisans locaux investissent les pavés de la cité dans le centre-ville.

Un rendez-vous olfactif et coloré des meilleurs produits ardennais, du beau et souvent du bio. Pendant quelques heures, la place Ducale retrouve l'ambiance de son grand marché des année 1980, réincarné, le dimanche matin désormais, dans le quartier Ronde Couture, en périphérie de la ville.
 
 
Le marché des producteurs de pays, lorsqu'il est installé en centre-ville, place Ducale à Charleville-Mézières / © Ardennes de France. Capture Facebook.
Le marché des producteurs de pays, lorsqu'il est installé en centre-ville, place Ducale à Charleville-Mézières / © Ardennes de France. Capture Facebook.

 

Une nouvelle place

A partir de ce vendredi 15 mai, les clameurs vont résonner également dans le secteur de Mézières, devant l'hôtel de ville, sur sa nouvelle grande place entièrement redynamisée. Après deux ans de travaux impressionnants, le quartier est métamorphosé. Une grande place minérale et dégagée de ses voitures invite maintenant à la flânerie et à de futures manifestations. Les producteurs locaux et la Chambre d'agriculture piaffaient d'impatience de s'y installer, c'est donc chose faite. Une première appelée à se renouveler le troisième vendredi de chaque mois.
 


Il faut montrer patte blanche devant l'entrée de la place, dans le couloir de barrière. Le soupçon du covid-19 oblige les premiers clients du quartier de Mézières à faire les gestes barrière avant de rencontrer les exposants dans leurs stands. Une fois la démarche sanitaire effectuée, ce sont 22 producteurs locaux qui accueillent les passants.

 
Des mesures de protection ont été mis en place pour assurer une protection sanitaire aux clients du marché de Mézières / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Des mesures de protection ont été mis en place pour assurer une protection sanitaire aux clients du marché de Mézières / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


Le grand parvis de la mairie administrative se rempli d'odeur de jardin et d'effluves de fruits. On passe du saucisson de sanglier, à l'asperge de pays, avec un gâteau au miel en dégustation.

 
On retrouve très vite ses fondamentaux en parcourant le nouveau marché de la place de l'Hôtel de ville de Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
On retrouve très vite ses fondamentaux en parcourant le nouveau marché de la place de l'Hôtel de ville de Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
 

Un nouveau marché en bonus

Sur son nouvel emplacement, Romain Noirot fait sa rentrée des classes. C'est un apiculteur heureux qui prend possession des lieux. On devine un large sourire sous son masque, son stand est jaune de miel. "Ça fait maintenant deux ans que je fais de l’apiculture à Charbogne dans les Ardennes ! me lance-t-il entre deux clients. Je fais principalement les marchés de producteurs, j’ai également d’autres marchés comme celui de Sedan, Charleville, et la Ronde Couture (un quartier de Charleville-Mézières ndlr). J’essaie de vendre toute ma production en direct. J’ai été accepté dans le marché des producteurs de pays cette année."

 
Romain Noirot, jeune apiculteur dans les Ardennes, voit dans ce nouvel espace de vente, une véritable vitrine pour ses produits / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Romain Noirot, jeune apiculteur dans les Ardennes, voit dans ce nouvel espace de vente, une véritable vitrine pour ses produits / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
 

"C’est plus qu’un plaisir de venir ici, car j’étais deux mois à l’arrêt, et c’était compliqué à cause du covid-19. Moi, je ne vis que de l’apiculture. On est sur six mois de production et tout le restant de l’année, on vend. À partir de maintenant, ici, j’aurai ma place attitrée."

Je ne sais pas si l’emplacement sera mieux, mais on va toucher une clientèle différente. Les gens n’ont pas l’opportunité de pouvoir se déplacer, alors ça ne sera peut-être pas la même clientèle dans ce quartier, mais ça va nous apporter un plus. 
Romain Noirot, apiculteur à Charbogne dans les Ardennes

 

Des préparations artisanales, des produits naturels venus tout droit des campagnes voisines, c'est cela aussi le marché local / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Des préparations artisanales, des produits naturels venus tout droit des campagnes voisines, c'est cela aussi le marché local / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


Romain poursuit en quelques mots : " Pour moi, ce qui est important, c’est de me faire connaître car je débute dans la vente. Je dois montrer les produits que l’on fait aux gens à partir de notre production. On produit des bonbons, du miel, du vinaigre, de l’hydromel, de la gelée royale et du pollen".
 

Le rendez-vous campagnard

Au milieu de la grande place, il y en a un qui est plutôt fier. Monsieur le maire (LR), Boris Ravignon. Entre quelques salutations et échanges de sourires avec ses administrés, il savoure ce nouvel outil pour la ville. L'endroit prend ses marques, et les Carolomacériens (les habitants de Charleville-Mézières) sont venus en famille découvrir ce nouveau coin de campagne éphémère.
 
Le maire (LR) de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, se félicite de ce nouveau marché / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Le maire (LR) de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, se félicite de ce nouveau marché / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
 

" On fait revivre le quartier de Mézières, il fallait rénover la place, l'ouvrir sur la Meuse ! s'exclame-t-il avec enthousiasme. Il y a des travaux qui ne sont pas tout à fait terminés, mais on a un bel hôtel de ville, on a un environnement qui est très agréable, et les gens apprécient cette belle place. Elle commence à vivre, et avec un dédoublement du marché des producteurs de pays qui reste place Ducale, on conserve le petit marché en centre-ville. Comme on augmente la fréquence, on peut maintenant l’installer sur la place de l’Hôtel-de-Ville, et on va faire ça le plus souvent possible. Il y aura plus d’animation dans la ville."
 
Un circuit court, de la fourche à la fourchette, un contact direct avec l'agriculteur, le maraîcher ou le boucher local / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Un circuit court, de la fourche à la fourchette, un contact direct avec l'agriculteur, le maraîcher ou le boucher local / © Daniel Samulczyk / France Télévisions


Le maire conclut en rappelant le côté pratique de l'agencement de l'espace piéton. " C’est une place qui est faite pour l'installation de marchés. Il y a des branchements qui sont prévus. Quand elle sera terminée, on aura un bel espace complètement sécurisé, accessible aux piétons et aux vélos seulement, les voitures passeront à côté. On est en train de développer des aménagements de stationnements compensatoires, ainsi, on aura un bon cœur de vie, ici à Mézieres, facilement accessible et sur lequel on pourra organiser plein de manifestations. C’est notre objectif."

 
 

La sécurité, encore et encore

Pour le préfet, Jean-Sébastien Lamontagne, il ne faut pas baisser sa garde. Ce nouveau rendez-vous va s'ajouter en toute logique dans le planning des manifestations récurrentes, mais avec toute l'attention rendu nécesssaire par le moment. "Pour le préfet que je suis, ça fait du bien ! D’abord, il fait beau, on est sorti tous du confinement, il y a un bel équipement neuf au service de la population carolomacérienne et, en plus, il y a eu cette initiative d’ouvrir un marché avec des producteurs locaux".

 
Il faudra s'habituer désormais à cette mise en place sécuritaire dans les manifestations hebdomadaires organisées par la ville / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Il faudra s'habituer désormais à cette mise en place sécuritaire dans les manifestations hebdomadaires organisées par la ville / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
 

"On fait en sorte qu’il n’y ait pas un afflux trop important de population. Ce sont des circuits courts, bien organisés. C’est exactement ce qu’on a envie de voir se multiplier un peu partout, c’est-à-dire une reprise progressive des activités quotidiennes, mais une reprise bien organisée, bien encadrée, qui permet de respecter les gestes barrières. 

Toutes les activités auxquelles on était habitué ont vocation à reprendre, mais dans le respect des gestes barrières et de la distanciation
Jean-Sébastien Lamontagne, préfet des Ardennes 


Il faut veiller à ce que le marché se passe dans une enceinte clôturée, donc si ce n’est pas dans un marché couvert comme aujourd’hui, et bien, il faut mettre en place des barrières, gérer les flux et fixer une jauge, un nombre maximal de personnes qui, à un moment donné, peuvent déambuler sur le marché. On demande à ce qu’il y ait des gens à l’entrée et à la sortie qui comptent, de manière à vérifier que ce nombre ne soit pas dépassé." 

 
Trois marchés vont désormais se tenir régulièrement à différents endroits de Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
Trois marchés vont désormais se tenir régulièrement à différents endroits de Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk / France Télévisions
 

Demandez le programme

Le marché des producteurs de pays vous donne rendez-vous, le troisième vendredi de chaque mois, sur cette place de l'Hôtel de ville à Mézières.
La place Ducale, en centre-ville, conserve le deuxième vendredi de chaque mois pour son marché habituel de producteurs locaux  .
Le grand marché de tous les camelots et vendeurs du département, quant à lui, reprend ce dimanche 17 mai, dans le quartier Ronde Couture à Charleville-Mézières et reviendra tous les dimanches comme d'habitude depuis des années. 
 

A lire aussi

Les + Lus