Concours du "Village Préféré des Français" : une commune des Ardennes représentera le Grand Est

Monthermé, le village ardennais, sera le porte étendard de la région pour la 12ème édition de ce programme télévisé présenté par Stéphane Bern

Les habitants de Monthermé, surnommé "Les Baraquins" peuvent être fiers. Situé ans les Ardennes, leur village a été plébiscité pour représenter le Grand Est lors de l'édition 2024 du plus beau village de France. 

Village bercé par la Meuse 

Datant du Moyen-Age, la commune affiche en son centre une église du XVème siècle, rénovée maintes fois au fil des guerres. Un peu plus loin trône également l'abbaye de Laval Dieu, lieu de vie des moines cultivant plantes médicinales et officinales, transformées en médicament à destination des habitants. 

Elle a aussi l'avantage d'être traversée par la Meuse, fleuve qui offre la possibilité d'exercer de multiples activités. Elle forme une boucle autour de la ville, qui se dévoile parfaitement lorsque l'on prend de la hauteur. 

Monthermé est également le point de départ de nombreuses balades et randonnées. Elles permettent de découvrir un environnement où la nature est pregnante, et de se laisser aller au rythme des légendes ardennaises. 

Aujourd'hui, Monthermé regorge d'artisans talentueux, à l'instar du verrier et souffleur de cristal Christian Crépeaux, et l'atelier verre et vitrail de Nicolas Péroche qui a travaillé dans la restauration et l'élaboration des vitraux de la commune. Une brasserie artisanale produit également une bière locale, et l'atelier "La Fabrique des Thilléons" élabore des stylos en bois. Des commerces qui vont certainement être mis en avant lors du concours. 

"Le plus difficile, ça a été de garder le secret" confie Catherine Joly, la maire de Monthermé, soumise à un accord de confidentialité avec l'émission. "Cela fait trois semaines que nous sommes au courant. C'est une très très bonne nouvelle, et une belle mise en lumière de notre village" se réjouit-elle. Surnommée la "perle des Ardennes", "Monthermé tombe toujours dans les moteurs de recherches lorsque l'on tape le nom du département". 

La "perle des Ardennes" : cadre naturel et architecture médiévale

Maintenant que c'est officiel, la municipalité entame sa campagne de communication. "Il va y avoir une distribution d'un flyer pour les habitants. Nous allons aussi mettre des banderoles à des endroits stratégiques. Il ne faut pas oublier que c'est une super nouvelle pour les Baraquines et Baraquins, mais aussi pour l'image des Ardennes et de la région Grand Est" ajoute Catherine Joly, une pointe de fierté dans la voix. 

La première magistrate de la commune dirige un village qui peut compter sur de nombreux arguments dans ce concours, au regard de sa situation géographique et de son cadre naturel. "On est à l'entrée de la vallée de la Semois, il y a la forêt, les sports nature, les randonnées, la voie verte (Trans-Ardennes, sur 130 kilomètres en bord de Meuse, entre Givet et Mouzon, NDLR). Par conséquent, les loisirs sont nombreux autour de ce territoire. 

Historiquement, le village est également au cœur d'une riche histoire. "Monthermé est un point de départ de la métallurgie dans la région" détaille Catherine Joly, qui se montre dithyrambique avec l'église Saint-Léger, classée monument historique depuis 1959.

Monthermé, ce n'est pas que le village, c'est aussi les hameaux situés au-dessus de la commune."Notamment celui des Hauts-Buttés, intégré au village, où se déroule au mois de juin un gros pèlerinage pour saint Antoine de Padoue" souligne la maire.

 Autre argument qui comptera lors du concours "Le Village Préféré des Français" : l'aspect touristique du village. "Le port est reconnu "Pavillon Bleu" (un label pour les ports et plages où la protection de l'environnement et du milieu marin est une priorité, NDLR), nous avons aussi une étoile au Guide Vert" énumère-t-elle. La fréquentation touristique est d'ailleurs en "nette augmentation" depuis la crise sanitaire. 

Enfin, Monthermé peut compter sur une architecture d'exception. "On a un gros patrimoine architectural sur les bâtiments sociaux. L'ancienne coopérative de la Ménagère, une coopérative ouvrière qui héberge désormais le siège annexe de la communauté de communes. On a aussi la Maison du Peuple, et les petits lavoirs reconvertis en salles communales". Les habitations aussi, nous font faire un saut dans le temps. "On observe de plus en plus de rénovations de façades chez les habitants, pour enlever les enduis d'origine. Il y a eu beaucoup de rénovations liées à la guerre, et de nombreuses personnes réintroduisent les pierres pour obtenir des façades d'origine" conclut Catherine Joly. 

La commune ardennaise a les moyens de se défendre lors de ce concours du Village Préféré des Français, parmi les 14 communes en lice. 

Les Ardennes sont au cœur d'un véritable succès culturel depuis quelques mois, après la victoire du château fort de Sedan lors du concours du monument préféré des Français en 2023.