• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Reprise économique : ça frémit dans les Ardennes

© Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne
© Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne

Suppression d'emplois, fermeture d'usine, chômage… le département des Ardennes souffre d'une image économique négative. Et pourtant selon les acteurs du monde de l'entreprise, la reprise serait bel et bien là.

Par Raphaël Doumergue

La société japonaise Amada a investi 30 millions d'euros dans son entreprise ardennaise. Un des leaders mondiaux, dans la fabrication de machines-outil à travailler la tôle, emploie désormais 140 personnes sur son site de Charleville-Mézière. Embauches et nouveaux moyens de production, sont pour cette entreprise des signes tangibles d'une reprise très sensible en Europe.

Une reprise corroborée par deux acteurs économiques : Pôle Emploi et le Medef. "Même si on reste avec un taux de chômage élevé et qu'on a des difficultés comme tous les départements aujourd'hui on recrée de l'emploi, on recrée de la richesse dans les Ardennes. Aujourd'hui la reprise est là." assure Thierry Ducoffe, le président du MEDEF ardennais.

Même son de cloche du côté de l'établissement public chargé de l'emploi. "La part des offres d'emploi durable est passée de 30 à 44% en un an, confie Chantal Sire la directrice territoriale Pôle Emploi Ardennes. L'industrie redémarre également. On constate une hausse de 10% en un an des offres d'emploi. Et surtout les offres d'intérim sont en augmentation et ça ç'est un signe important de reprise pour nous."

Mais les deux interlocuteurs sont également d'accord pour dire qu'un gros effort doit être encore consenti au niveau de la formation. Un chantier nécessaire si les Ardennes veulent casser leur image.

Voir notre reportage


Reprise économique : ça frémit dans les Ardennes
Suppression d'emplois, fermeture d'usine, chômage… le département des Ardennes souffre d'une image économique négative. Et pourtant selon les acteurs du monde de l'entreprise, la reprise serait bel et bien là. - France 3 Champagne-Ardenne

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus