Ardennes : le projet Cycles Mercier à Revin bel et bien abandonné, l'argent devrait revenir à un autre projet à trouver sur la commune

Publié le
Écrit par Juliette Vincent-Seignet
L'annonce de l'installation d'une usine des cycles Mercier sur cette friche industrielle de Revin avait suscité de grands espoirs dans la vallée de la Meuse.
L'annonce de l'installation d'une usine des cycles Mercier sur cette friche industrielle de Revin avait suscité de grands espoirs dans la vallée de la Meuse. © France télévisions / Raphaël Doumergue

Une réunion a eu lieu ce vendredi 7 janvier 2022 avec les ministres et les élus locaux autour du projet industriel des Cycles Mercier à Revin, abandonné par le gouvernement il y a cinq mois. Alors que l’Etat avait retiré son soutien au projet cet été, il assure que l’argent reviendra à ce territoire.

Cet été, ce fut la douche froide pour les Ardennais. Alors qu’ils s’apprêtaient à accueillir la nouvelle usine des Cycles Mercier sur une friche à Revin, l’Etat avait finalement fait marche arrière et retiré son soutien financier. La raison mentionnée ? Le porteur de projet ferait l’objet de plusieurs enquêtes.

A l’époque, cette annonce était vue comme une trahison pour les élus et les habitants. Car ce projet promettait d’apporter du dynamisme à la commune et surtout l’embauche de 270 personnes sur cinq ans.

Ce vendredi 7 janvier, le dossier est revenu au cœur des discussions. Une réunion a eu lieu en visio-conférence avec les élus locaux, les cabinets ministériels de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et Agnès Pannier-Runacher, ministre de l’Industrie. “C’est une réunion qui a eu le mérite d’exister, on l’attendait depuis longtemps”, s’est réjouit Pierre Cordier, député de la circonscription.


Le projet Mercier totalement abandonné

Aucune annonce particulière n’a été mentionnée sur un nouveau porteur de projet qui viendrait s’installer à Revin. En revanche, les cabinets ministériels ont bien confirmé que le projet Mercier était totalement abandonné sur le site de Revin.

Pour rappel, en novembre dernier, le PDG des Cycles Mercier avait décidé de maintenir son projet et de porter plainte. Il dénonçait les propos de Bercy “relayés dans les médias cet été”. Ils sont “empreints d’une vision pré-établie d’une fraude fiscale que nous dénonçons fermement”, avait confié à l’AFP Maître Jean-David Scemama.

Ce vendredi 7 janvier, seule bonne nouvelle pour les élus locaux, les cabinets ministériels ont rappelé que le montant promis initialement pour l’installation de Mercier à Revin, soit 5,8 millions d’euros, sera maintenu et destiné à un autre projet sur la commune. Reste encore à le trouver !

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.