Cet ancien club de foot historique vend son matériel d'entraînement aux enchères : "ça fait mal au cœur de voir ça"

Suite à la liquidation judiciaire prononcée à l’été 2023 de la société du CSSA liée à l’époque Marc Dubois, une vente aux enchères a eu lieu le 10 juillet dans l’ex-centre d’entraînement du club de foot de Sedan dans les Ardennes.

Une étape historique, pour un club de football qui l'est tout autant. C'est une des conséquences des déboires financiers du club de football de Sedan (Ardennes). Une vente aux enchères était organisée dans l'ancien centre d'entraînement du CSSA à Bazeilles dans les Ardennes. Les biens du club sont à vendre suite à la liquidation de sa société.

Le tribunal de commerce de Sedan avait scellé l'épilogue du club par un jugement rendu le lundi 28 août 2023. Huit jours plus tôt, Marc Dubois, l'ancien président du CSSA, actait le dépôt de bilan devant l'institution judiciaire. Le placement en liquidation judiciaire prononcé le lundi 28 août fait suite à la cessation de paiements du CSSA (qui détient un passif d'1,3 million d'euros) et l'impossibilité de poursuivre normalement son activité.

Matériel de musculation et meubles de vestiaire

Le mercredi 10 juillet dans l'après-midi, tout devait disparaître dans les locaux du centre d'entraînement du CSSA, le club de foot mythique de Sedan (Ardennes). Les meubles, la literie, le matériel de musculation, de foot et de jardinage. Étaient aussi en vente, des tapis de course, des vestiaires ou encore du matériel professionnel de cuisine. Une traceuse de ligne et la brouette du jardinier faisaient aussi partie de la liste d'objets de cette vente publique. En tout, 187 lots étaient mis aux enchères.  

Les prix commençaient à quelques dizaines d’euros et des appareils de sport sont partis autour de 200€. Une centaine de personnes est venue au château de Montvillers de Bazeilles, l’ancien centre d’entraînement du CSSA. Des supporters et des présidents de club intéressés par les lots.

"C'est un lieu qui nous est cher, témoigne un supporter. Je suis venu pour voir l'état des lieux par nostalgie". "Moi je suis dans un club voisin, on avait de bonnes relations avec ce club, je suis venu voir ce qui est à vendre. Avant on venait voir les joueurs, les matchs, voir ce qui est vendu, ça fait mal au cœur". Sur les réseaux sociaux, de nombreux fans affichaient leur désolation face à la déchéance de ce club. "Il faudrait que le commissaire-priseur garde l'argent et rembourse les abonnements avec", témoigne l'un d'entre eux. 

L’actuel président du CSSA, Daniel Guerin, était également présent ce mercredi. "On envisage de miser sur des articles sportifs, qui peuvent nous intéresser, car le club est en vie, on a besoin de matériel on redémarre à zéro". Le produit de la vente sera réparti entre différents créanciers : fournisseurs, abonnés. Une page se tourne définitivement entre le CSSA et le complexe de Montvillers.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité