Arrestation en Malaisie de Rémy Daillet, soupçonné d'être le cerveau de l'enlèvement de Mia

Selon des sources concordantes, Rémy Daillet-Wiedemann, soupçonné d'être à l'origine de l'enlèvement de la petite Mia en avril dans les Vosges, a été arrêté samedi 29 mai en Malaisie. Il était visé par un mandat d'arrêt international.

C'est sur cette commune près de Saint-Dié-des-Vosges que Mia avait été enlevée le mardi 13 avril.
C'est sur cette commune près de Saint-Dié-des-Vosges que Mia avait été enlevée le mardi 13 avril. © Grégroy Boileau - France Télévisions

D'après l'AFP, Rémy Daillet-Wiedemann a été arrêté samedi 29 mai en Malaisie. Cet homme de 54 ans interpellé par la police malaisienne faisait l'objet d'un mandat international. Il est soupçonné d'être le commanditaire de l'enlèvement de la petite Mia dans les Vosges en avril. La petite fille avait été enlevée par des hommes qui s'étaient fait passer par des éducateurs alors qu'elle se trouvait chez sa grand-mère. Ces individus avaient ensuite organisé la fuite de la fillette et de sa mère vers la Suisse où elles avaient été retrouvées. Ce faits divers avait eu un important retentissement médiatique. Autrefois président du Modem de Haute-Garonne, Rémy Daillet-Wiedemann est considéré comme l'une des figures majeures de la sphère complotiste française. Il résidait en situation irrégulière en Malaisie depuis plusieurs années. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
international faits divers