Manifestation des Agriculteurs : “On nous traite de pollueurs et d'assassins”

Les agriculteurs aubois bloquent la rocade troyenne. / © Pierre Goujard
Les agriculteurs aubois bloquent la rocade troyenne. / © Pierre Goujard

France veux-tu encore de tes paysans? C'est la question que se pose la FNSEA ( fédération nationale des syndicats exploitants agricoles) et les JA (jeunes agriculteurs) qui ont appelé les agriculteurs se mobiliser ce mardi 8 octobre. 

Par Bintou Sidibé

Durant cette journée de manifestation nationale, des blocages d'axes routiers, des barrages filtrants et des opérations escargot sont prévus.  Dans l'Aube, un convoi de tracteurs parcourra la rocade troyenne. Pierre Goujard, président des Jeunes Agriculteurs (JA) de l'Aube, nous explique les raisons de la colère. 

Pourquoi cette mobilisation?

"Pour dire notre ras de bol général face à toutes ces normes françaises autour des produits phytosanitaires, comme le glyphosate, qui nous axphyxient. Pour dire stop à l'agribashing. Cela fait des semaines que dans les médias, sur les réseaux sociaux, on dénigre notre profession. Je parle biensûr des arrêtés anti-pesticides mais il n'y a pas que ça. En France, nous sommes constamment assénés de coups alors que d'autres pays louent notre agriculture." 

Y-a til besoin de redorer votre image auprès des Français?

3Il nous faut sans arrêt prouver nos valeurs. Montrer que l'on travaille bien, dans le respect du bien-être animal. On nous traite de pollueurs, d'assassins. Ce sont des mots lourds. "

Et pendant ce temps, en silence, des collègues meurent. C'était encore le cas, le mois dernier dans le département de l'Aube,
- Pierre Goujard, président des Jeunes Agriculteurs de l'Aube.

"A coté de cela, on a une population qui demande à manger plus local, plus français. C'est paradoxal.
L'action d'aujourd'hui, ce n'est pas juste frapper un grand coup en bloquant les axes routiers. Notre cortège de tracteurs se dirigera vers le centre-ville de Troyes. Nous irons à la rencontre des citadins en les invitant à échanger autour d'un barbecue. C'est l'occasion de rappeller à nos concitoyens comment on travaille. On va échanger, les écouter, répondre à leurs interrogations". 

Qu'attendez-vous de cette journée?

"On attend une vraie réponse politique du gouvernement. On entend les discours mais les actes ne suivent pas. Aujourd'hui, les produits agricoles ne sont pas rémunérés à leur juste valeur."

Nous sommes toujours poings et mains liés face aux grandes surfaces et aux sociétés de transports, 
-Pierre Goujard, Président des Jeunes Agriculteurs de l'Aube

"Il faut que l'on retrouve de la marge notamment pour les produits issus de l'élevage. Des décisions rapides et simples peuvent être prises comme par exemple, nous autoriser à faucher les terres en jachère. Et puis, il y aussi ces intrusions dans nos exploitations agricoles qui ne sont pas assez condamnées par la justice. Récemment encore dans la Marne, un élevage porcin a été visité et des poulaillers ont été incendiés. On ne peut pas l'accepter. Personne ne peut l'accepter." 

 
Pierre Goujard, président des JA de l'Aube / © Pierre Goujard
Pierre Goujard, président des JA de l'Aube / © Pierre Goujard

Pierre Goujard est installé à Brienne-le-Château. Il y a sept ans, il a rejoint son père dans l'exploitation familiale qui existe depuis quatre générations. Le jeune agriculteur possède 65 à 70 vaches laitières et cultive 180 hectares de céréales ( blé, orge, soja, colza, betterave, luzerne, maïs).
 

La manifestation des agriculteurs en images


Opérations escargots et barrages filtrants à Troyes, dans les Ardennes près de Woinic ou encore à Châlons. La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ont bloqué avec leurs tracteurs de nombreux axes routiers de la région. 


 

Sur le même sujet

Record du monde du GPS Drawing à vélo

Les + Lus