REPLAY - Municipales 2020 à Sainte-Savine : ce qu'il faut retenir du débat pour le second tour

Ils sont quatre candidats qualifiés pour le second tour des élections municipales à Sainte-Savine dans l'Aube. La commune de l'agglomération troyenne est appréciée pour son cadre de vie. Trois candidats sur quatre ont débattu ce jeudi 18 juin à 18h sur France 3 Champagne-Ardenne. 
La mairie de Sainte Savine (Aube). Le maire sortant ne se représente pas.
La mairie de Sainte Savine (Aube). Le maire sortant ne se représente pas. © Brice Bachon, FTV

Pour le second tour des municipales, ils sont quatre candidats à se présenter devant les électeurs le dimanche 28 juin prochain, dans la commune de Sainte-Savine, située près de Troyes dans l'Aube. Il s'agit d'un tournant municipal, car le maire sortant Jean-Jacques Arnaud, ne se représente pas. Les électeurs saviniens devront donc choisir entre Alain Moser / Saviplus 2020 agissons avec vous (Divers gauche - PS), Arnaud Magloire et sa liste Arnaud Magloire 2020 (sans étiquette), Loic Bossuat, liste Ensemble pour Sainte-Savine (divers centre) et Nicolas Croquet du RN. 

 

Le second tour offre donc ce qu’on appelle une quadrangulaire.

Au premier tour les résultats étaient serrés dans le trio de tête :  

Après trois mandats, Jean-Jacques Arnaud, le maire sortant (PS) quitte donc sa fonction, et Alain Moser (DVG-PS) est considéré comme son dauphin. Il est d’ailleurs sur la liste en signe de soutien. Il travaille avec lui depuis six ans. Arnaud Magloire, (DIV), est le concurrent direct à gauche. Il a été conseiller municipal à Saint-Germain puis à Troyes, et candidat aux départementales sous l’étiquette socialiste.  Loïc Bossuat, (div centre) liste Ensemble pour Sainte-Savine, est soutenu par François Baroin, maire (LR) de Troyes. 

Sainte-Savine en chiffres

Covid, piscine et Art deco 

Ce scrutin  s'annonce serré mais tout se jouera sur la mobilisation des électeurs qui ne sont pas allés voter au 1er tour soit par peur du virus, soit pour protester contre la tenue du premier tour en situation de crise. Parmi les chantiers du moment à Sainte-Savine, les commerces, l'avenue Gallieni, artère principale de la commune, la piscine de plein air fermée, la salle culturelle de l'Art Deco et son avenir. Par ailleurs, la rénovation de l’église est en cours sur plusieurs années. Et la médiathèque qui doit être rénovée. 

La crise du Covid-19 a déjà des conséquences économiques et sociales. 1300 pers se sont inscrites à Pôle Emploi, dans la commune. Il faut aussi trouver des solutions innovantes avec la communauté d’agglomération troyenne pour apporter des réponses aux restaurants et aux commerces de centre-ville. En raison de l’épidémie du coronavirus, après 55 jours de confinement dus à la crise sanitaire, les enjeux ont-ils évolué ? Vers qui iront les électeurs de Nelly Collot-Touzé ? 

 

Quel avenir pour l'avenue Gallieni ?

L'avenir de l'avenue Gallieni-Leclerc qui traverse la commune d'est en ouest, a été largement évoqué. Même si cette avenue dépend des collectivité ce que rappelle Alain Moser, il faut selon lui travailler avec les citoyens. "On va élaborer un projet qui tienne compte des besoins, mais c'est compliqué car elle accueille une ligen bus très fréquenté et maintenir des accès automobiles". Arnaud Magloire, veut lui aussi repenser l'avenue. "Etudier l'aménagement des trottoirs et intégrer de la mobilité. Avec de la place pour les vélos en site propre, en gardant du stationnement. Sans oublier les piétons. Une réflexion au long cours sera engagé avec les riverains. Attention à la pénalité engendrée par des travaux pour les commerces, ils seront accompagnés". Loïc Bossuat propose aussi de son côté de réfléchir à cette "avenue qui fait la fierté de la ville". "Un plan global mais avant d'engager des travaux sur cet axe, on va étudier les choses, ce sera dans la deuxième partie du mandat. Pistes cyclables oui, mais aussi aires de stationnement poiur les vélos". 

Sur le projet de la piscine de plein air dont la fermeture a été annoncée en 2017, après avoir été rénovée, Loïc Bossuat privilégie le réferendum. Sans idée préconçue sur l'avenir du lieu. De son côté Alain Moser souhaite en faire un lieu d'habitation haute qualité environementale. Pour attirer une population en quête d'habitats écologique. Quant à Arnaud Magloire, il veut créer sur l'emplacement du site un espace de convialité. Pourquoi pas une guinguette ou un lieu de concert. 

Dans le domaine de la fiscalité, les candidats saviniens se sont affrontés quant à leur promesse. Si Loïc Bossuat s'engage comme Alain Moser à ne pas augmenter les impôts, Arnaud Magloire reste prudent. Son objectif est de ne pas les augmenter, mais il indique ne pas savoir si ce sera possible d'ici la fin de la mandature. 

Revoir le débat proposé sur France 3 Champagne-Ardenne à 18h ce jeudi 18 juin. 

Le débat des candidats pour le second tour des municipales à Sainte-Savine

Les autres débats du second tour sur France 3 Champagne-Ardenne :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections