• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bas-Rhin : pour les employés de Sotralentz , “une casse sociale de 46 salariés”

Les salriés devant le tribunal lundi après-midi / © AL Herbet
Les salriés devant le tribunal lundi après-midi / © AL Herbet

La justice s'intéressait ce mardi à deux filiales de l'entreprise Sotralentz, placée en redressement judiciaire à l'automne. Sur les deux offres de reprise, l'une s'est rétractée et l'autre prévoit 46 licenciements.

Par YL

Les salariés de Sotralentz avaient encore rendez-vous avec la justice ce mardi.

L’entreprise de Durlingen, placée en redressement judiciaire cet automne est toujours dans l’incertitude pour plusieurs de ses filiales.

Si le sort de Sotralenz Packaging (fûts et conteneurs en plastique) et celui de Sotralentz Construction (armature métallique pour le béton armé) ont déjà été scellés, la justice s’intéressait ce matin au sort de la filière Sotralentz métal industrie et au siège.

Avec 200 emplois en jeu, deux offres de reprise ont été émises, par P2JL Invest et CMO.

Mais hier soir coup de théâtre, l’offre de P2JL, qui envisageait de garder tous les salariés, a été écartée pour défaut de financement. L’offre de CMO prévoit elle 46 licenciements.
Sotralentz : une offre de reprise mais 46 emplois menacés
Les salariés de Sotralentz avaient rendez-vous avec la justice ce mardi pour décider de l'avenir de deux filiales de Sotralentz. Un repreneur est en lice mais 46 emplois sont menacés. - France 3 Alsace - C. Munsch et V. Roy


Sur le même sujet

Vincent Lambert : un appel aux dons pour aider sa femme, ses parents soutenus par la fondation Lejeune

Les + Lus