Schiltigheim : ouverture d'une nouvelle librairie-boutique solidaire Emmaüs

Une nouvelle petite boutique solidaire ouvre à Schiltigheim (Bas-Rhin), le jeudi 20 août. Elle dépend de l'Emmaüs de Mundolsheim, et se situe en face de la mairie, au 55 route de Bischwiller. On y trouve surtout des livres, mais aussi des vêtements, jouets, et même quelques meubles.
Du nouveau dans le milieu solidaire de Schiltigheim (Bas-Rhin). Le jeudi 20 août 2020 ouvre une nouvelle librairie-boutique solidaire, gérée par l'Emmaüs de Mundolsheim. Le bâtiment est prêté pour deux mois par l'agence immobilière Immoval, et accueillait autrefois une agence des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA).

La boutique, d'une superficie d'environ 40 m² (98.02 m² en comptant les arrière-salles), se trouve au 55 route de Bischwiller, juste en face de la mairie (voir sur la carte ci-dessous). Il est facile d'y accéder au moyen du bus, notamment la ligne L3 qui vient du centre de Strasbourg. 
  

Une librairie qui ne vend pas que des livres

Pascale, l'une des bénévoles, nous accueille à la veille de l'ouverture. L'espace principal de vente est fin prêt, mais on s'active encore pas mal dans l'arrière-boutique. "Je suis désolé monsieur, on a pas encore ouvert... - Mais euh, je suis France 3. - Ah, bienvenue alors." Elle nous présente cette librairie comme un "mini-Emmaüs Mundo'". Les dons faits à l'association sont vendus ici. Et la boutique est à peine ouverte que des gens sont déjà venus donner des choses. "On accepte les dons de livres, mais vraiment en petite quantité. C'est mieux d'aller les porter à Emmaüs Mundo'."
 

On trouve des livres à profusion : organisés par thèmes, ils coûtent 50 centimes pour les éditions poche, ou un à quatre euros pour le reste. Ce n'est pas tout : il y a des jouets, des bibelots ("tous les objets en décoration sont à vendre")... Les quelques meubles proposés sont issus du chantier d'insertion créé par Emmaüs Inside à la prison d'Oermingen. Les vêtements sont quant à eux proposés par une association partenaire, le Relais.

"On n'est pas forcément en concurrence avec la librairie Totem, de l'autre côté, et la future médiathèque. Je nous trouve plutôt complémentaires. On verra bien si l'on va transformer cet essai de deux mois en quelque chose de pérenne. Tout va dépendre de l'affluence. Mais on a déjà de nouveaux bénévoles, de 17 à 77 ans." Elle nous montre Marie-Jeanne et sa fille, Manon, âgée justement de... 17 ans. Cette dernière a déjà à son actif d'avoir constitué un rayon consacré à la littérature pour jeunes adultes.
 

Voilà qu'apparaît, plein d'entrain, Thierry Kuhn. C'est le directeur de l'Emmaüs de Mundolsheim, et il a présidé l'association au niveau national pendant quatre ans. Il est ravi de s'établir à Schiltigheim. "Danielle Dambach [la maire; ndlr] voulait qu'on vienne, elle voulait une structure d'économie sociale et solidaire dans sa ville. On devait déjà préparer quelque chose dans ce goût-là pour la Fête de la bière... mais avec le coronavirus..."

"Mais là, Danielle Dambach nous a appelés pour nous signaler que le local était libre. On a eu les clés il y a deux semaines, et on s'est activé. Comme on a beaucoup communiqué [voir la publication ci-dessous; ndlr], je crois que les gens seront très nombreux à venir." Clairement, Emmaüs Mundo' s'attend à un grand succès.
 
En se dirigeant vers l'arrière-boutique, où résonnent effervescence et coups de marteau, il montre les nombreux livres. "On avait un gros stock de livres, et il y a de la demande. Le confinement l'a bien montré, on voulait tous de quoi lire." Et il montre... leurs étagères. "Je veux vraiment remercier le scénographe, Nicolas Houdin. Il a commandé le bois avec lequel il a construit ces étagères. C'est très esprit Emmaüs." Du reste, il s'attend à ce qu'on veuille les lui acheter, même si ce n'est pas prévu à la vente.
 

Écologie, économie sociale et solidaire

Dans l'une des arrière-salles, des étagères et une cabine d'essayage en cours de montage. Dans une autre, des chaises qui n'ont pas été installées, et de la vaisselle. Par la fenêtre, on voit même une vigne. "Peut-être qu'on devrait faire du vin Emmaüs", commente Thierry Kuhn, amusé. Il voit dans cette salle, si la boutique solidaire est pérénnisée à cette adresse, un lieu où travailler avec d'autres associations. "C'est vraiment un projet solidaire, on veut travailler avec tous les acteurs."
 

"C'est aussi un projet social. Notre but ultime, c'est de faire de l'insertion professionnelle ici." Car pour le moment, ce sont des bénévoles qui se succèdent. "Et pour finir, c'est un projet écologiste. On récupère au lieu de jeter. Et tout le monde peut venir. Il y a quinze ans, c'était vu comme destiné aux gens avec peu de moyens - et bien sûr c'est toujours le cas."

"Mais maintenant, on a de plus en plus de jeunes, ou de gens aisés. C'est une démarche écologiste et solidaire, c'est la recherche d'objets qui ont une âme, dont on s'est déjà servi... C'est un achat vertueux."
 

Pour faire preuve de "vertu", vous savez donc que vous pouvez vous rendre à Schiltigheim. En attendant que ce soit à Bischheim, où la grosse structure d'Emmaüs Mundo' déménagera d'ici 2021... 

Horaires d'ouverture : de 10 heures à 12h30 et de 14 heures à 18h30, du mardi au vendredi. Ouverture également le samedi de 10 à 17 heures. Possibilité de payer en espèces ou par carte bancaire. Le respect des distanciations physiques et du gel hydro-alcoolique sont prévus, coronavirus (Covid-19) oblige... 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société