• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Urinoirs pour femmes : elles ont testé, elles nous racontent

Les urinoirs Lapee ont été installés pour la première fois en France à Sélestat (Grand Est), à l’occasion du festival Summer Vibration. / © S. Malal / France 3 Alsace
Les urinoirs Lapee ont été installés pour la première fois en France à Sélestat (Grand Est), à l’occasion du festival Summer Vibration. / © S. Malal / France 3 Alsace

Pour la première fois en France, des urinoirs pour femmes ont été installés à Sélestat, à l’occasion du festival Summer Vibration. Les festivalières ont pu tester ces fameuses pissotières Lapee. Elles nous livrent leurs premières impressions.
 

Par Caroline Moreau

Dans le cadre du festival Summer Vibration, Sélestat met à disposition depuis le 26 juillet les premiers urinoirs collectifs pour femmes. Avec ou sans papier de toilette, avec ou sans porte, des positions pas faciles à adopter et une couleur rose tape à l’œil, ces équipements ne manquent pas de soulever quelques débats. Delphine, Tracy, Amandine et Patricia nous livrent leurs premières impressions.  

C'est une révolution !

- Delphine, 41 ans
Pour Delphine, les urinoirs pour femmes sont une véritable trouvaille, qu’il était temps de mettre en place : « C'est top ! On ne fait pas la queue, on est juste entre femmes » conclue-t-elle, satisfaite de son expérience.
Pour Delphine, les urinoirs féminins sont une idée révolutionnaire. / © S. Malal / France 3 Alsace
Pour Delphine, les urinoirs féminins sont une idée révolutionnaire. / © S. Malal / France 3 Alsace

J'ai peur de me faire pipi dessus

- Tracy, 29 ans

Tracy est venue au festival avec son amie Amandine. Elle n'a encore jamais essayé ce genre de système, qu'elle observe avec circonspection. "Je suis sceptique sur le fonctionnement de ces urinoirs, explique-t-elle. Personnellement, ça ne me donne pas envie. Comme c'est nouveau, j'aimerais que d'autres testent avant. J'ai peur de me faire pipi dessus."
 
Tracy et Amandine ne sont pas convaincues : elles trouvent les urinoirs trop ouverts et pas pratiques. / © S. Malal/France 3 Alsace
Tracy et Amandine ne sont pas convaincues : elles trouvent les urinoirs trop ouverts et pas pratiques. / © S. Malal/France 3 Alsace

J'ai peur qu'on me voit

- Amandine, 30 ans
Amandine accompagne Tracy au festival. Elle non plus n'a jamais essayé les urinoirs collectifs pour femmes et découvre le concept à Sélestat. "Il n'y a pas de portes, c'est assez ouvert, constate-t-elle. Mais moi je préfère être dans un endroit fermé où personne ne peut me voir."

Il ne faut pas avoir mal aux genoux

- Patricia, 46 ans
Patricia a osé, elle a tenté l'aventure. Et ressort agréablement surprise de son expérience : " je trouve les urinoirs Lapee propres et pratiques". Elle apporte toutefois une nuance, quant à la position à adopter pour faire pipi : « il ne faut pas avoir mal aux genoux, car il faut s’accroupir un peu [être en position squat]. Si on a bu beaucoup de bière, ça peut être long », tempère avec sourire la festivalière.
 
Pour Patricia et son amie, ces urinoirs sont très bien, quoiqu'un peu sportifs.... / © S. Malal / France 3 Alsace
Pour Patricia et son amie, ces urinoirs sont très bien, quoiqu'un peu sportifs.... / © S. Malal / France 3 Alsace
 

 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus