Affaire Sophie Le Tan: mobilisation citoyenne devant le tribunal ce vendredi pour l'audition de Jean-Marc Reiser

Publié le Mis à jour le
Écrit par Loic Schaeffer

En relation avec la famille de Sophie Le Tan et ayant participé à trois battues citoyennes, Abel Ouali, un habitant de Hoenheim, organise ce vendredi une manifestation citoyenne devant le tribunal de Strasbourg. L'homme, touché par la disparition de la jeune fille, réclame la vérité.

C'est un citoyen ordinaire de 55 ans qui vit à Hoenheim, et qui a été touché au coeur par la disparition de Sophie Le Tan. "J'ai un garçon de 17 ans et une fille de 9 ans, explique Abel Ouali. En plus, ça s'est passé à quelques centaines de mètres de chez moi."
 
Mobilisé de la première heure, Abel Ouali a participé à trois battues citoyennes, "à la Ballastière, à Hoenheim-gare et à Ingwiller", ainsi qu'à la marche solidaire organisée samedi 29 septembre.
 
C'est à cette occasion que l'homme a pu échanger avec certains des proches de la famille de la jeune fille portée disparue, et qu'a germé en lui l'idée d'un rassemblement devant le tribunal de Strasbourg, ce vendredi 5 octobre, jour où Jean-Marc Reiser, le principal suspect de l'affaire, sera auditionné par un juge d'instruction. "Je suis en contact avec l'un des cousins de Sophie, relate Abel Ouali. La manifestation qui aura lieu vendredi se fait avec l'aval de la famille. Ils sont tous touchés par l'élan de solidarité qui s'organise autour d'eux." 


Une banderole déployée

Tout comme les proches de l'étudiante de 20 ans, Abel Ouali ressent un profond besoin de vérité, et réclame que celui qu'il appelle "le suspect numéro 1", à savoir Jean-Marc Reiser, sorte de son silence: "Il y a la présomption d'innocence, mais il faut qu'il dise ce qu'il s'est passé. Lorsque quelqu'un a soif, on lui donne à boire. Lorsqu'il y a disparition, il faut parler."

Ce vendredi, à partir de 10h, il déploiera une banderole. "J'hésite encore mais il y aura écrit soit "Vérité et justice", soit "Vérité pour Sophie Le Tan."" L'homme insiste que sa pleine "confiance" en la justice pour que lumière soit faite dans cette affaire et espère une mobilisation maximale ce 5 octobre, devant le tribunal de Strasbourg. Sophie Le Tan n'a pas donné signe de vie depuis le vendredi 7 septembre 2018.