Circulation différenciée : près de 60.000 véhicules immobilisés à Strasbourg

Publié le Mis à jour le

En raison de l'épisode de pollution à l'ozone qui traverse l'Alsace en cette période caniculaire, la préfecture du Bas-Rhin a activé la circulation différenciée dans l'Eurométropole de Strasbourg ce jeudi et ce vendredi 28 juin. Les interdictions de circulation concernent 57.723 véhicules.

Dès mardi 25 juin, la préfecture du Bas-Rhin avait fait savoir qu'elle activerait à compter de ce jeudi la circulation différenciée dans l'Eurométropole. Une mesure qui est effective ce jeudi 27 juin et prolongée ce vendredi 28 juin, a annoncé le directeur de cabinet du préfet du Bas-Rhin sur France Bleu Alsace. Pendant ces deux jours, tous les véhicules qui ne sont pas équipés des vignettes crit'air 0, 1, 2 et 3 sont interdits de circulation. 

C'est le corollaire d'une canicule conjuguée à un soleil de plomb : en ce jeudi 27 juin 2019 la qualité de l'air est affichée comme médiocre (niveau 7 sur 10) par l'agence de surveillance de la pollution Atmo Grand-Est.
 
Une association spécialisée dans le traitement des données d'immatriculation en France, AAA DATA, a épluché les fichiers et fait les comptes : la restriction de circulation concernent 27.723 véhicules pour la seule ville de Strasbourg, soit près de 35% du parc automobile total de la ville.
 


A l'échelon du département du Bas-Rhin, les données indiquent que 276.563 voitures sont concernées (c'est-à-dire qu'elles ne disposent pas des vignettes crit'air adéquates). Dans le détail, 99.526 véhicules bas-rhinois sont en crit'air 4, 34.891 sont en crit'air 5 et 142.146 véhicules n'ont pas de pastille. Cela représente 31% du parc automobile départemental qui n'a pas le droit de circuler dans l'Eurométropole en ce jeudi 26 juin.

Pour rappel, des contrôles de sécurité routière seront menés dans le cadre de cette circulation différenciée, à visée pédagogique afin de rappeler le règlement aux automobilistes contrevenants.