Coronavirus - Alsace : le premier vaccinodrome ouvrira "au plus tard" en juin à l'Hôtel du département à Strasbourg

La nouvelle a été confirmée ce mardi 13 avril lors d’une conférence de presse. Le premier vaccinodrome alsacien ouvrira à l'Hôtel du département à Strasbourg "au plus tard au mois de juin" avec l'appui de 700 sapeurs-pompiers.

Des centres de vaccination éphémères ouvriront dans les quartiers strasbourgeois pendant quatre semaines.
Des centres de vaccination éphémères ouvriront dans les quartiers strasbourgeois pendant quatre semaines. © Grégory Fraize / France Télévisions

Le premier vaccinodrome alsacien ouvrira ses portes d'ici le mois de juin à l'Hôtel du département à Strasbourg, a annoncé la préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier lors d’une conférence de presse ce mardi 13 avril. Les sapeurs-pompiers du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) seront chargés de l'encadrement de la vaccination au sein des locaux de la Collectivité européenne d'Alsace (CEA). Au total, 700 sapeurs-pompiers sont "prêts à participer" à la vaccination. 

700 sapeurs-pompiers mobilisés

Sur les 700 sapeurs-pompiers volontaires, environ 500 seront formés à vacciner. Le reste fera partie de l'encadrement du vaccinodrome. Au total, entre 70 et 100 vaccinateurs seront sur site chaque jour. "Les sapeurs-pompiers seront formés avec un premier temps théorique et puis on va leur apprendre à piquer, on va utiliser des concombres, car la peau du légume est à peu près l’équivalent de la peau de l’homme" a indiqué le colonel René Cellier, directeur du service territorial d’incendie et de secours du Bas-Rhin et en charge de l'encadrement des sapeurs-pompiers.

Les étudiant.es en école d'infirmier (IFSI), en faculté de pharmacie et de médecine pourront également "assurer la capacité de vaccination d'environ 2.000 personnes par jour", a indiqué le colonel René Cellier. Les étudiants nécessaires seront rémunérés par l'assurance maladie.

"Il sera ouvert 7j/7 et 12 heures par jour"

Le rez-de-chaussée des locaux, soit 1.800 m2, sera dédié à la vaccination et les activités de la CEA continueront dans les différents étages (voir l'adresse ci-dessous). "Le vaccinodrome sera ouvert 7j/7 et 12 heures par jour. Cela permettra à nos concitoyens qui travaillent en journée de se faire vacciner à d’autres horaires", a ajouté Frédéric Bierry, président de la CEA.

De son côté, Josiane Chevalier a rappelé le taux d'incidence dans le Bas-Rhin, de 317 nouveaux cas pour 100.000 habitants : "La situation sanitaire impose une course contre la montre, les chiffres du Bas-Rhin appellent à cette grande nécessité d’aller aussi vite qu’on peut en matière de vaccination."

Ouverture prévue au mois de juin

Mais pas de vaccinodrome sans approvisionnement en doses de vaccin. Un minimum de 7.000 doses permettrait le début de la vaccination. L'objectif est d'atteindre les 14.000 doses par semaine. "On pourra commencer entre fin mai et début juin, sauf s'il y a une grande surprise d'ici là." La préfète compte sur l'arrivée des doses du vaccin Pfizer et les équipes se préparent à une ouverture "une à deux semaines plus tôt que prévu."

Comme pour les centres déjà déployés en Alsace, la vaccination se fera sur prise de rendez-vous via les différentes plateformes, et notamment sur le standard de vaccination mis en place par la CEA. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19