Covid-19. Le Racing club de Strasbourg veut encore croire à des jauges proportionnelles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Moreau
Les footballeurs strasbourgeois vont-ils à nouveau jouer dans un stade quasi vide, comme le 6 novembre 2020, face à l'OM ?
Les footballeurs strasbourgeois vont-ils à nouveau jouer dans un stade quasi vide, comme le 6 novembre 2020, face à l'OM ? © TOMASELLI ANTOINE / MAXPPP

Alors que le gouvernement a fixé la limite à 5.000 spectateurs lors des rencontres sportives en extérieur, un amendement visant à rendre proportionnelles ces jauges a été retoqué à l’Assemblée nationale. Mais à quelques jours de la reprise de la Ligue 1, le Racing club de Strasbourg veut encore y croire.

Les joueurs du Racing club de Strasbourg vont-ils à nouveau devoir jouer dans une Meinau quasi vide ? Face à la nouvelle flambée des contaminations liée au variant Omicron, le gouvernement a décidé l’instauration à compter du lundi 3 janvier de nouvelles jauges pour les événements rassemblant du public : 2.000 personnes maximum en intérieur, 5.000 en extérieur.

Une mesure qui a rapidement soulevé des interrogations, voire des critiques dans le monde sportif, à commencer par celles des supporters que nous avions relayé dans un précédent article, à lire ici

Soulevant les espoirs des clubs et de ces supporters, le député de la majorité LREM Sacha Hullié avait rédigé un amendement visant à instaurer des jauges proportionnelles à la taille des stades. Un texte voté en commission parlementaire, mais finalement retoqué à l'Assemblée nationale dans la soirée du 3 janvier, lors de l’examen du projet de loi renforçant les restrictions sanitaires.

"Pour nous, rien n’est encore fait", commente le directeur général du Racing club de Strasbourg, Alain Plet, qui rappelle que le projet de loi doit encore être examiné dans les prochains jours par les sénateurs.

Avec l’un des publics de supporters les plus fervents de France et un stade de la Meinau d’une capacité de près de 25.000 places assises, le club alsacien espère évidemment pouvoir accueillir davantage que 5.000 spectateurs pour la reprise du championnat de Ligue 1.  

Nous avons contribué à l'acceptation du pass sanitaire

Alain Plet

directeur général du Racing club de Strasbourg

"Si on pouvait mettre en place des jauges à 50% par exemple, cela nous permettrait d’accueillir 12.500 supporters tout en pouvant garantir le respect des mesures de distanciation physique". Le dirigeant du club met en avant l’expérience acquise depuis un an et demi pour être capable de gérer du public sans prendre de risque sanitaire, précisant que le Racing dépense 20.000 euros par match pour assurer les contrôles sanitaires.

Et de rappeler les enjeux de ces moments de rassemblements populaires. "Quand on a à nouveau pu accueillir du public dans les stades [à partir du 30 juin 2021], on a bien vu l’importance sociale qu’ont ces événements, ces moments de joie qu’ils procurent aux spectateurs – et ils en ont besoin, avance Alain Plet. Cela a même contribué à l’acceptation du pass sanitaire en France."

Jauges proportionnelles : une usine à gaz ?

Pour justifier sa réticence face à des jauges proportionnelles, le gouvernement, par la voix du ministre de la Santé Olivier Véran, met en avant la complexité du dispositif qui pourrait devenir une « usine à gaz ». "Je comprends parfaitement le principe de mettre en place des jauges proportionnées à la dimension des stades de football. Et ainsi ne pas appliquer la même limitation de 5.000 spectateurs au stade de France ou au [...] stade des Alpes de Grenoble qui est quand même plus petit. Quand on commence à appliquer un système de jauges proportionnées dans un établissement accueillant du public, cela veut dire qu’il va falloir compter les mètres carrés."

Mais cette « usine à gaz » n’inquiète pas Alain Plet. "S’il fallait mettre en place ces jauges proportionnelles, ce sont nous les organisateurs, donc nous saurions faire. Nous avons déjà démontré depuis le début de la crise sanitaire que nous sommes capables de nous adapter." Alain Plet croit encore des aménagements seront mis en place. Il espère que cela sera le cas d’ici le prochain match du Racing à la Meinau : le dimanche 16 janvier à 15h, face à Montpellier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.