Cet article date de plus de 4 ans

En décembre, les hôtels strabourgeois plus chers que ceux de Paris

En décembre, Strasbourg figure dans le top 50 des destinations préférées des voyageurs du monde entier, d'après une étude de Trivago, un comparateur d’hôtels sur internet. Seul bémol : le prix des nuitées. Strasbourg dépasse même Paris ce mois-ci au palmarès des hôtels les plus chers.
Strasbourg figure dans le top 50 des destinations préférées des voyageurs du monde entier au mois de décembre : c'est ce que révèlent une enquête menée par Trivago, un site internet qui compare les prix des hôtels. les marchés de Noël boostent donc le tourisme. Seul bémol : le prix des nuitées. Strasbourg dépasse Paris ce mois-ci au palmarès des hôtels les plus chers. ©France 3 Alsace
S'ils n'affichent pas complets, les hôtels proposent des prix jusqu'à deux fois supérieurs à la haute saison cet hiver. Difficile dans ces conditions pour les touristes de trouver une chambre à un tarif raisonnable, à moins de s'y être pris très en avance.
 
D'après le comparateur d’hôtels sur internet Trivago, les touristes devront débourser 165 euros - en moyenne - pour une nuit d'hôtel en chambre double à Strasbourg au mois de décembre. Cela représente une hausse de 38% par rapport au mois de novembre, et de plus de 50% par rapport au mois de septembre.

« Il faut rappeler que le mois de décembre, au niveau fréquentation touristique, était le pire de l’année il y a vingt ans, signale Jean-Jacques Gsell, conseiller municipal en charge du commerce. Et il est devenu n°1 et les prix ont alors augmenté. Mais c’est la loi de l’offre et de la demande ! »
 
Les hôteliers souhaitent eux aussi nuancer l'enquête de Trivago. D'après eux ce relevé des prix est un instantané, qui ne prend pas en compte l'ensemble des tarifs proposés dans leurs établissements ce mois-ci.

L'« effet attentat »

D'autre part, ils notent un « effet attentat »qui incite les voyageurs à être plus prudents dans leur mode de réservation.
 
« On sent un différence, au niveau du comportement des clients, observe Pierre Siegel, président du syndicat des hôteliers restaurateurs et débitants de boisson de Strasbourg. À présent, ils hésitent à bénéficier des promotions habituelles – réservations prépayées, non-annulables, non-modifiables – et préfèrent payer plus cher leur réservation mais pour conserver la possibilité d’annuler sans frais jusqu’à la veille de leur arrivée. »
 
Les touristes ne semblent en tous cas, pas découragés par ces prix. Toujours selon Trivago, Strasbourg est la deuxième destination préférée des français dans l'Hexagone pour le mois de décembre, Colmar est en 5e position.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël en alsace noël tourisme économie