Déconfinement : le tram relie à nouveau Strasbourg à Kehl en Allemagne, pour les voyageurs autorisés uniquement

Strasbourg-Kehl par le tram, c'est à nouveau possible. Depuis ce mardi 26 mai 2020 8h du matin, le tram de la ligne D franchit à nouveau le Rhin, après plusieurs semaines d'arrêt, confinement et fermeture des frontières obligent. Un symbole soumis malgré tout à conditions. 

Interrompue en raison du confinement et de la fermeture de la frontière avec l'Allemagne, la ligne du tram D entre Strasbourg-Kehl a repris du service ce mardi 26 mai 2020.
Interrompue en raison du confinement et de la fermeture de la frontière avec l'Allemagne, la ligne du tram D entre Strasbourg-Kehl a repris du service ce mardi 26 mai 2020. © Grégory Fraize/ France Télévisions
Le tram entre Strasbourg et Kehl franchit à nouveau le Rhin. Après plusieurs semaines d'arrêt en raison du confinement et de la fermeture des frontières avec l'Allemagne, la ligne D reprend du service. Cette reprise s'organise sous conditions pour le moment car la réouverture de la frontière n'est attendue que pour le 15 juin 2020.
 


"Papier bitte !"

Il était 8h20 ce mardi 26 mai 2020 lorsque les premiers Français sont descendus du tram reliant Strasbourg à Kehl. A leur arrivée à la station "Kehl-Bahnof", un comité d'accueil constitué d'une demi-douzaine de policiers allemands les attendait. Contrôle des attestations de circulation. "C'est impressionnant. On a tous été amenés à l'avant du tram pour être contrôlés mais tout s'est très bien passé", raconte un voyageur strasbourgeois, "prendre le tram me fait gagner dix minutes au passage à la frontière. cela me permet d'être plus vite opérationnel à mon travail". 
 

Même constat pour une autre passagère. Masque sur le nez, elle se réjouit de pouvoir reprendre cette ligne D : "Je travaille dans un salon de thé. Pour moi, me déplacer en tram me fait gagner une bonne demi-heure sur mon temps de trajet."  
 


Du temps gagné et un symbole retrouvé

Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg et président de la CTS, a, lui-aussi, compté les jours. : "Cette ligne a été fermée pendant 70 jours, elle avait été fermée pendant près de 70 ans à partir de 1918. Là, on peut réouvrir. C'est un symbole. Il faudra attendre le 15 juin pour la circulation puisse se faire sans contrôle. C'est un premier pas".   

Il reconnaît à demi-mots que si le tram circule à nouveau aujourd'hui, c'est parce que Strasbourg a mis la pression : "Tout s'est négocié pied à pied, les normes de sécurité, la réouverture de la ligne. Il fallait rassurer tout le monde."

 
Après le passage de la frontière, le tram D s'arrête à l'arrêt "Bahnhof". Pour l'instant, les arrêts "Hochschule/Läger" et "Rathaus" ne seront pas desservis
Après le passage de la frontière, le tram D s'arrête à l'arrêt "Bahnhof". Pour l'instant, les arrêts "Hochschule/Läger" et "Rathaus" ne seront pas desservis © Jérôme Gosset / France Télévisions
 

Une desserte sous conditions

Le tram D franchit à nouveau le pont du Rhin Beatus Rhenanus mais la frontière n'est pas pour autant ouverte. L'entrée des Français sur le territoire allemand se fait sous conditions jusqu'au 15 juin 2020. C'est précisément ce que contrôlent les policiers allemands à l'arrêt "Kehl-Bahnhof", unique arrêt desservi, contre trois en temps normal.
 

Impossible encore d'aller remplir un caddie ou déguster une pâtisserie à Kehl. Les voyageurs autorisés sur cette ligne tranfrontalière peuvent être des travailleurs frontaliers munis d'une attestation de leur employeur, des étudiants ou des apprentis. Sont autorisés également les motifs de déplacements pour raison familiale impérieuse ou encore pour raison de santé.

D'ici au 15 juin 2020, date de réouverture des frontières, la CTS prévoit un trafic d'à peine 25% sur cette ligne qui transporte, en temps normal, 6.000 voyageurs par jour.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tramway économie transports transports en commun frontaliers international déconfinement société allemagne
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter