Epopia, la start up alsacienne, prend la plume du Père Noël pour écrire aux enfants

Après les dinosaures et les schtroumpfs, la maison d'édition alsacienne Epopia, qui fait vivre aux enfants des aventures épistolaires interactives et personnalisées, leur propose d'échanger des lettres avec le Père Noël.  
L'enveloppe de la lettre du Père Noël d'Epopia
L'enveloppe de la lettre du Père Noël d'Epopia © Epopia
Depuis bientôt sept ans, Epopia, une start up alsacienne basée à Strasbourg, fait vivre à des dizaines de milliers d'enfants des aventures magiques, par courrier interposé. Histoire de les faire rêver, mais aussi de leur faire découvrir les joies de la lecture et de l'écriture. Elle compte près de 50.000 abonnés francophones dans près de 70 pays.  
 
Ecrire des lettres et en recevoir, un réel plaisir
Ecrire des lettres et en recevoir, un réel plaisir © Romain Charron

A partir d'un thème choisi au moment de l'abonnement (le monde des dinosaures, les animaux d'une réserve, un royaume médiéval à sauver…) l'enfant reçoit une première lettre avec de petits objets qui le plongent dans cet univers. Sa réponse à ce courrier va influencer la suite de l'histoire. Car peu à peu, au fil de ces échanges épistolaires (de six à douze selon les thèmes), se tisse une véritable aventure dont il devient le héros. A la fin, il peut même recevoir un livre imprimé qui retrace l'intégralité de ses péripéties personnalisées.     

Créé en 2014 par un informaticien, Rémy Perla, Epopia compte aujourd'hui une vingtaine de salariés, écrivains, graphistes, illustrateurs et orthophonistes. Ils répondent à chaque lettre, dans un langage adapté à l'âge et au niveau de leur jeune destinataire, en utilisant un logiciel d'intelligence réactionnelle unique au monde, Lyrec, créé par Rémy Perla.    
 
L'équipe pluridisciplinaire d'Epopia
L'équipe pluridisciplinaire d'Epopia © Mélanie Mangold

Et en cette fin d'année, non contents d'endosser le rôle de lézards préhistoriques, d'aventuriers de tous poils ou de petits hommes bleus, les membres d'Epopia prennent donc la plume au nom du Père Noël. L'idée, ils la caressaient depuis quelques années, avec l'envie "d'aller plus loin que la poste, et donner une réponse vraiment personnelle du Père Noël aux lettres des enfants" explique Rémy Perla.

Cette fois, ils ont franchi le pas. "On s'est décidés sur un coup de tête, il y a deux mois." Dans ce court laps de temps, il a donc fallu inventer une nouvelle histoire, car le Père Noël de la start up alsacienne ne se contente pas de réagir à la liste de cadeaux que l'enfant lui adresse. Il l'entraîne dans une aventure inédite, et sollicite son aide pour se tirer d'une fâcheuse mésaventure.

En deux semaines, 2.500 enfants ont déjà été inscrits à cette "lettre au Père Noël". Mais contrairement aux autres abonnements, celui-ci est limité dans le temps. Les inscriptions seront closes dès le 1er décembre "pour que chaque enfant ait bien le temps de recevoir deux lettre et d'y répondre avant Noël" explique le créateur d'Epopia.
 
Un abonnement plus limité dans le temps
Un abonnement plus limité dans le temps © Epopia

Ces missives du Père Noël offrent aussi à l'équipe "l'occasion de tester des formats d'aventures plus courts" et plus saisonniers "et de ne pas nous enfermer dans des schémas" précise encore Rémy Perla. Le Père Noël n'écrit que deux lettres, il n'y aura donc pas matière à éditer un livre pour raconter l'ensemble de l'aventure. Mais il y a fort à parier que d'ici quelques mois, les membres d'Epopia se lanceront pour défi d'incarner pour quelques semaines la petite souris. Ou le lapin de Pâques.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite éducation société loisirs sorties et loisirs noël événements