Eurométropole de Strasbourg : un marché le dimanche à Eckbolsheim, une première dans le Bas-Rhin

Dans l'Eurométropole de Strasbourg, il est désormais possible de faire ses emplettes sur le marché le dimanche. Depuis le 3 octobre, les commerçants s'installent sur le parking du Zénith à Eckbolsheim. Une petite révolution qui bouscule la tradition locale.

Le dimanche comme jour de marché. Ailleurs en France, cela peut paraître anodin, mais en Alsace, c'est une petite révolution. Depuis le 3 octobre, commerçants et clients se retrouvent sur le parking du Zénith à Eckbolsheim (voir la carte ci-dessous), tout près de Strasbourg, pour le premier marché dominical du Bas-Rhin. 

Entre règles locales et poids des traditions, le dimanche a toujours été synonyme de repos pour les travailleurs en Alsace. Mais cette première est un soulagement pour les quelques 150 membres de l'union des commerçants du Bas-Rhin (UCB). "Cela fait des années qu’ils font des demandes partout. Je n’ai jamais compris pourquoi une ville comme Strasbourg, plus de 500.000 habitants, n’ait pas de marché le dimanche, alors que des villes comme Bordeaux ou Nancy en ont un. C’est difficile mais ce n’est pas impossible", lance Monji Hattey, président de l'UCB. 

Sur place, les clients sont venus par curiosité ou pour faire quelques courses de dépannage. "Je voulais voir ce qu’il y avait ici. C’est une bonne idée parce qu’à Strasbourg tous les commerces sont fermés le dimanche. Il faut se lever un peu plus tôt mais il y a une bonne ambiance", lance une cliente. Pour d'autres, c'est aussi l'occasion de prendre l'air et de voir du monde. "C'est une super idée, même pour ma fille, ça nous permet de faire une petite promenade."

L'Union des commerçants du Bas-Rhin a loué le terrain au Zenith pour s'installer sur le parking et travailler le dimanche. Le syndicat des marchés de France fait toutefois remarquer qu'il ne s'agit pas d'un "marché" (situé sur le domaine public) au sens réglementaire mais d'une "vente au déballage" (située sur un terrain privé). La vente au déballage fait l'objet d'une réglementation spécifique, elle est soumise à une déclaration en mairie et sa durée ne peut excéder deux mois (si la vente a lieu en continu) ou un an (dans les autres cas). Le président bas-rhinois du syndicat, Jacques D'Auria, s'inquiète également de la concurrence désormais ouverte avec le marché de Hautepierre qui se tient lui le samedi : "les clients qui iront faire leurs courses le dimanche près du Zénith n'iront plus au marché traditionnel de Hautepierre le samedi" s'alarme-t-il.

L'UCB voudrait faire de ce marché, ouvert de 7 heures à 14h30, le plus fréquenté de l'Eurométropole. Entre 400 et 800 personnes sont venues lors des deux premières éditions. "C'est une autre clientèle et c'est un petit chiffre qui nous fait du bien. On est tous en retard sur notre chiffre d'affaires depuis le covid", souligne un commerçant. 

 

 

Ce jour de marché n'est toutefois pas une première en Alsace. En 2016, le marché couvert de Colmar avait déjà ouvert la voie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société