Football : quelques uns des meilleurs coups d'éclat de Thierry Laurey, l'ex-entraîneur du Racing Club de Strasbourg

C'est une aventure de cinq ans qui a pris fin ce lundi 24 mai 2021. L'entraîneur Thierry Laurey quitte le Racing Club de Strasbourg. Il aura marqué l'histoire du club en hissant et maintenant les bleus et blancs en Ligue 1. Marqué aussi les esprits avec ces coups d'éclat. Voici les plus mémorables.

« Vous êtes un peu dans la merde quand même, y a un de vos collègues [journaliste] qui a chié dans la colle », Thierry Laurey, dimanche 23 mai à l'issue du dernier match de la saison. Ce sera donc son ultime sortie, après 1.454 jours sur le banc strasbourgeois. L'histoire entre Thierry Laurey et le Racing s'arrête après cinq saisons.

Une longévité record et des objectifs plus qu'atteints : une montée en Ligue 1 puis quatre maintiens, une coupe de la Ligue remportée et une aventure européenne. Thierry Laurey à Strasbourg, c'est un bilan honorable mais aussi un caractère et des déclarations remarquées.

En 2019, ses propos à l'encontre de la star parisienne Neymar, blessé, avaient fait polémiques. "Je comprends que mes joueurs en aient marre de voir des joueurs qui cherchent à les chambrer, à les narguer[...] Ce n'est pas de la danse classique. Il y a des coups quand même en football. Là il n'y avait rien de méchant." Thierry Laurey avait été sanctionné par la Fédération française du Fooball et avait écopé d'un match de suspension avec sursis.

Si tu m'avais dit qu'on serait Européens par la coupe de la ligue, je t'aurais dit va en cellule de dégrisement

Thierry Laurey, 2019

Caractériel pour certains, un franc parler pour d'autres, l'homme n'a pas la langue dans sa poche c'est le moins que l'on puisse dire. "C'était l'asile hier soir, il n'y avait que des fous sur le terrain", octobre 2017 après un match contre l'OM. "Si tu m'avais dit qu'on serait Européens par la coupe de la ligue, je t'aurais dit va en cellule de dégrisement", répond-il à un journaliste en 2019. Phrases coups de poing, saillies verbales,Thierry Laurey a dynamisé ou dynamité les conférences de presse au point de devenir la coqueluche des zappings du football. 

Si tu leur payes un vin chaud demain et qu'ils sont tous torchés [les Parisiens], peut-être qu'on peut y arriver.

Thierry Laurey, décembre 2017

Sans filtre, entier, Laurey a multiplié les facéties. "Tu connais tes limites en termes de pinte de bière, mais tu ne connais pas tes limites en football", évoque-t-il en 2017, en parlant de ses joueurs. Souvent amusant, mais de plus en plus agressif, Thierry Laurey a fini par se mettre à dos une partie de ses joueurs et de la presse. En novembre 2019, l'entraîneur agacé recadre un journaliste sur la question de la "possession du ballon".

C'est donc une page qui se tourne au Racing Club de Strasbourg avec le départ de Thierry Laurey, que les supporters strasbourgeois ont surnomé "Titi". Le club a officialisé son départ. A 57 ans, Thierry Laurey est en quête de nouveaux défis.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
racing club de strasbourg alsace football sport